Une nouvelle mémoire ultrarapide disponible à partir de 2016

20/08/15 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Datanews

C'est à partir de 2016 qu'Intel pense vendre les premiers produits basés sur la nouvelle mémoire ultrarapide 3D XPoint. Ces produits seront commercialisés sous la bannière Intel Optane Technology.

Une nouvelle mémoire ultrarapide disponible à partir de 2016

. © .

Il y a quelques semaines, Intel et Micron présentaient non sans fierté 3D XPoint (à prononcer 'crosspoint', ndlr): un nouveau type de mémoire informatique combinant la mémoire de travail (RAM) à la capacité de stockage de flash (NAND) et qui serait jusqu'à 1.000 fois plus rapide que la technologie mémoire existante.

Lors de l'Intel Developer Forum (IDF) de San Francisco, Rob Crooke, general manager non-volatile memory solutions group, en a effectué une première démonstration en direct pour en montrer réellement les avantages. Un premier prototype SSD à mémoire 3D XPoint a performé ainsi sensiblement mieux qu'un top-modèle SSD basé sur la mémoire NAND. Résultat: une vitesse plus de 7 fois supérieure.

Intel va commercialiser les produits équipés de la nouvelle mémoire de stockage sous pavillon Intel Optane Technology. Les premiers produits en question devraient être lancés sur le marché en 2016 déjà. "Cette technologie a nécessité 10 années de R&D, sans compter plusieurs années de développement pur", a expliqué le CEO d'Intel, Krzanich.

La fin de l'écran de chargement?

La technologie convient parfaitement aux applications de jeux, où les durées de chargement sont actuellement souvent très longues, précisément du fait que la mémoire ne peut être lue ou chargée suffisamment vite. Chris Roberts, responsable de l'entreprise de jeux Roberts Space Industries [connue pour son rapide Star Citizen qui a entériné une campagne de financement participatif (crowdfunding) de quasiment 90 millions de dollars, ndlr], croit même que l'écran de 'loading' va ainsi probablement disparaître. "Avec Optane, l'on pourra en principe charger d'immenses paysages virtuels sans durée d'attente. Aujourd'hui, l'on ne peut souvent même pas y penser, parce que les durées de chargement seraient nettement trop longues", a conclu Roberts.

En savoir plus sur:

Nos partenaires