"Une monnaie d'échange, le spectre propre à Telenet"

Source: DataNews

Telenet exploitera jusqu'en 2017 encore le réseau de Mobistar pour ses services mobiles. "Lors de l'achat de notre licence gsm, nous avions insisté sur le fait que l'objectif n'était pas de créer nous-mêmes un réseau propre", déclare Rob Goyens de Telenet. "Mais comme les données mobiles deviennent toujours plus importantes, et le spectre plus rare, nous allons bientôt être plus forts pour négocier avec cette licence propre." Telenet est depuis 2009 déjà un MVNO de Mobistar. Cette collaboration vient d'être prolongée de cinq années, jusqu'en 2017, y compris pour les services 4G. Ce qui est nouveau, c'est que le câblo-opérateur wallon VOO vient s'y ajouter et utilisera aussi le réseau de Mobistar. "Il est important pour VOO de pouvoir proposer la téléphonie et l'internet mobile à ses abonnés", explique Stéphane Moreau, le CEO de VOO. "Il s'agit en effet là du dernier maillon manquant dans notre gamme."

Telenet exploitera jusqu'en 2017 encore le réseau de Mobistar pour ses services mobiles. "Lors de l'achat de notre licence gsm, nous avions insisté sur le fait que l'objectif n'était pas de créer nous-mêmes un réseau propre", déclare Rob Goyens de Telenet. "Mais comme les données mobiles deviennent toujours plus importantes, et le spectre plus rare, nous allons bientôt être plus forts pour négocier avec cette licence propre." Telenet est depuis 2009 déjà un MVNO de Mobistar. Cette collaboration vient d'être prolongée de cinq années, jusqu'en 2017, y compris pour les services 4G. Ce qui est nouveau, c'est que le câblo-opérateur wallon VOO vient s'y ajouter et utilisera aussi le réseau de Mobistar. "Il est important pour VOO de pouvoir proposer la téléphonie et l'internet mobile à ses abonnés", explique Stéphane Moreau, le CEO de VOO. "Il s'agit en effet là du dernier maillon manquant dans notre gamme."

Le nouveau contrat n'est pas à proprement parler une surprise, parce que Mobistar et Telenet sont dans un certain sens des entreprises complémentaires: Mobistar entend proposer à ses clients la télévision via un autre canal que le satellite (via le câble de Telenet par exemple, qui sera bientôt très probablement ouvert), alors que Telenet nécessite un solide réseau pour ses services téléphoniques.

D'autre part, il est certes étonnant que Telenet et VOO aient eux-mêmes acheté, il y a un an, une licence sur un certain nombre de fréquences 2G et 3G mobiles. "Mais à l'époque, nous avions toujours insisté sur le fait que notre intention n'était pas de créer nous-mêmes un réseau", explique Rob Goyens, responsable Investor Relations chez Telenet. "Cela aurait pris beaucoup trop de temps, et cela se serait avéré trop coûteux."

"Si nous avons acheté il y a un an quelques fréquences mobiles, c'est surtout dû au fait que les données mobiles prennent toujours plus d'importance, y compris en Belgique", ajoute-t-il. "Bientôt, quand le spectre se fera plus rare, il sera donc intéressant de disposer d'une monnaie d'échange suffisante pour négocier avec un partenaire technique comme Mobistar. Cette licence propre est un peu notre assurance vie."

"Si nous voulons bientôt utiliser notre propre spectre via un réseau existant, dans une formule d'hébergement, nous examinerons bien entendu alors aussi et d'abord si c'est possible avec Mobistar. Mais soyons clairs, le présent accord ne porte pas encore sur ce point. Il ne s'agit ici que du prolongement de notre accord de collaboration avec Mobistar, afin que nous puissions continuer à utiliser le réseau mobile performant de l'opérateur."

En savoir plus sur:

Les derniers articles en un clin d'oeil

Nos partenaires