Une interdiction de distribution de Linux imposée à Novell?

05/02/07 à 00:00 - Mise à jour à 04/02/07 à 23:59

Source: Datanews

La Free Software Foundation (FSF) examine si Novell a encore le droit de vendre les futures versions de Linux (sous GPLv3) et ce, en raison des questions sérieuses que se pose la communauté 'open source' à propos de l'accord que l'entreprise a conclu, il y a quelques mois, avec Microsoft.

Le thème de la discussion concerne donc l'accord passé par le patron de Microsoft, Steve Ballmer, qui prétendait l'an dernier que Linux utilisait de la technologie brevetée par Microsoft et que le géant des logiciels avait donc droit à une compensation. L'accord conclu entre Novell et Microsoft implique entre autres que Novell verse de l'argent à Microsoft pour éviter des procès en matière de brevets à son encontre ou à celle de ses clients. "La communauté entend faire tout ce qu'elle peut pour contrecarrer cet accord et d'autres du genre", explique Eben Moglen, avocat de la FSF, "elle a d'autant plus de raisons d'être soucieuse que cela coïncide avec le début d'une stratégie agressive sur le plan des brevets appliquée par Microsoft."L'avocat estime que dans la prochaine et troisième version de la General Public License (GPL) de Linux, il y a suffisamment matière à torpiller l'accord. Une éventuelle interdiction de distribution concernerait aussi toute nouvelle version sous GPLv3. D'ici 2 semaines, la direction de la FSF devrait prendre une décision en la matière. Novell déclare attendre celle-ci avant de réagir.

Nos partenaires