Une IBM innovante recherche 160 nouveaux collaborateurs

21/06/06 à 00:00 - Mise à jour à 20/06/06 à 23:59

Source: Datanews

IBM Belgique souhaite engager 160 nouveaux employés. Voilà ce qu'a déclaré, hier, Christian Dirkx, responsable des ressources humaines, lors d'une conférence de presse qui avait un aspect festif en raison du 70ème anniversaire de Big Blue en Belgique.

Quatre candidats recherchés sur dix devraient être des néo-diplômés (universitaires et gradués), le reste étant des gens expérimentés. Un tiers des 160 emplois vacants sont des fonctions liées à la vente. En outre, IBM cherche une cinquantaine de 'business experts' et autant de spécialistes industriels.Ce qui est étonnant, c'est que les candidats ne doivent pas nécessairement avoir une formation ou un passé ICT. IBM leur donnera en effet elle-même une formation poussée. C'est ainsi que la société investit chaque année 700 millions de dollars dans la formation de son personnel.Les femmesAujourd'hui, un quart des 2.500 membres du personnel d'IBM Belgique et Luxembourg est féminin. Un nombre que Bart Van Den Meersche, country manager, aimerait voir croître: "Nous visons une organisation qui soit le reflet de la société dans laquelle on vit."Au cours de l'exercice passé, IBM Belux a enregistré 800 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont plus de la moitié (55 pour cent) provient des activités de services, ce qui cadre parfaitement avec les résultats annuels. La part du matériel est de l'ordre de 30 pour cent, le reste étant réalisé par les logiciels.Marchés en croissanceLes PME représentent un quart du chiffre d'affaires chez IBM et constituent un important marché en croissance, selon Van Den Meersche, qui souhaite qu'il atteigne à l'avenir 35 pour cent du C.A. de l'entreprise. Un autre marché potentiellement intéressant, ce sont les pouvoirs publics qui représentent actuellement 20 pour cent du chiffre d'IBM.L'automne promet d'être mouvementé pour les équipes de vente car durant le premier semestre de 2006, les résultats affichaient un léger retard sur les prévisions.Hier, Bart Van Den Meersche a souligné plusieurs fois lors de la conférence de presse qu'IBM avait subi une sérieuse métamorphose ces dernières années et se trouve en perpétuelle phase d'innovation. La part croissante des services dans le résultat en constitue un bon exemple. Mais IBM va encore plus loin. Services ne signifie plus seulement services IT - qui restent bien entendu importants -, mais aussi 'business process transformation'. Big Blue entend en premier lieu aider à faire évoluer les activités du client, et la technologie peut certes y contribuer, mais l'évolution des processus de travail peut à tout le moins y jouer un rôle aussi essentiel.IBM elle-même a connu une importante transformation interne. C'est ainsi par exemple que les services centraux ont été dégraissés l'an dernier, afin de mettre les executives là où ils sont le plus nécessaires: à proximité du client. (cf. aussi l'article dans Data News n° 20 du 26 mai)

Nos partenaires