Une horloge atomique (encore plus) ultra-précise

07/04/14 à 12:45 - Mise à jour à 12:45

Source: Datanews

Une horloge atomique (encore plus) ultra-précise

Une horloge atomique (encore plus) ultra-précise

Au terme de 10 années de développement, l'entreprise américaine National Institute of Standards and Technology a transmis les premiers résultats d'utilisation de la nouvelle horloge atomique NIST-F2 au Bureau International des Poids et Mesures (BIPM) de Paris. Selon ce dernier, qui intègre au niveau mondial les mesures des horloges atomiques au Coordinated Universal Time (UTC), la nouvelle horloge américaine est à présent le modèle le plus précis au monde avec une seule seconde de retard sur 300 millions d'années. Cette horloge est ainsi trois fois plus précise que la précédente, la NIST-F1 (dont la F2 émane).

Pratique quotidienne

Si vous pensez qu'une telle précision est exagérée, sachez qu'aujourd'hui, de très nombreux processus - souvent extrêmement critiques - dépendent de chronométrages les plus précis possibles. Pensez ici aux systèmes GPS, à l'horodatage pour les transactions financières et autres, à la gestion de réseaux, à la téléphonie sans fil et à bien d'autres processus encore. "S'il y a une chose que nous avons apprise au cours des 60 dernières années durant lesquelles nous avons construit des horloges atomiques, c'est bien que chaque fois que nous en concevons une meilleure, il y a toujours quelqu'un qui prévoie une utilisation que nous n'avions pas prévue", déclare Steven Jefferts, concepteur en chef de la NIST-F2. Les F1 et F2 seront utilisées ensemble pour déterminer l'heure 'civile' aux Etats-Unis (l'heure 'militaire' est, elle, déterminée par les horloges de l'US Naval Observatory).

Comme les autres horloges atomiques, les modèles NIST se basent également sur la fréquence ultra-précise d'un transfert d'énergie dans les atomes de césium, comme c'est le cas depuis la fin des années soixante déjà. La principale différence entre la F1 et la F2, c'est que cette dernière fonctionne dans un environnement refroidi (-193°C, alors que la F1 fonctionne à la température ambiante). En général, l'on s'attend à ce que les horloges au césium puissent être encore plus précises, mais à ce que l'on passe aussi à terme à d'autres techniques. L'on pourrait ainsi atteindre une précision jusqu'à 100 supérieure encore à celle des standards au césium actuels.

En savoir plus sur:

Nos partenaires