"Une heure de coupure de courant coûte 50 millions d'euros au secteur technologique"

22/08/12 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

Source: Datanews

Une panne de courant d'une heure coûterait 50 millions d'euros aux entreprises technologiques en Belgique. Voilà ce que déclare la fédération sectorielle Agoria. La proposition de la FEB d'éviter les coupures de courant via un débranchement volontaire, est techniquement faisable, selon Agoria, mais son impact serait "trop faible".

"Une heure de coupure de courant coûte 50 millions d'euros au secteur technologique"

Une panne de courant d'une heure coûterait 50 millions d'euros aux entreprises technologiques en Belgique. Voilà ce que déclare la fédération sectorielle Agoria. La proposition de la FEB d'éviter les coupures de courant via un débranchement volontaire, est techniquement faisable, selon Agoria, mais son impact serait "trop faible".

La fédération de l'industrie technologique demande des mesures structurelles, afin de garantir l'alimentation électrique dans notre pays. "Cela revient surtout à investir davantage dans l'approvisionnement énergétique et dans l'économie d'énergie", explique Agoria dans un communiqué de presse.

Le système du débranchement volontaire ne peut "jamais devenir une mesure générale visant à faire face au manque aigu d'investissements dans la capacité de production", peut-on y lire. Agoria ajoute que le débranchement partiel "pourrait probablement fournir quelque 200 Mégawatts supplémentaires pendant quelques heures" et ce, alors que Doel 3 et Tihange 2 fournissent 2.000 Mégawatts.

Une coupure de courant générerait non seulement une perte de production pour les entreprises technologiques, mais aussi de nombreux dommages indirects, selon Agoria. "Une ligne de production qui s'arrête au beau milieu d'une phase de traitement, représente inévitablement une perte de qualité. La continuité de l'alimentation électrique est essentielle pour les entreprises industrielles et constitue un atout concurrentiel important."

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires