Une grande partie de Systemat entre de nouvelles mains

31/12/10 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Datanews

L'entreprise de services IT Systemat cède ses activités d'infrastructures - en l'occurrence sa majeure partie - à un groupe constitué de deux de ses dirigeants et d'investisseurs luxembourgeois et français. "Les acheteurs estiment que le marché informatique reprend progressivement des couleurs après la crise qui a fait souffrir le secteur ces derniers temps. Ils pensent que, même si la plupart des entreprises seront encore très réservées au niveau de leurs investissements, la vétusté de leur équipement et l'introduction de nouveaux logiciels les inciteront néanmoins à renouveler leur parc et à faire évoluer leurs systèmes." C'est là que réside la motivation du rachat de la branche infrastructures de Systemat, comme le mentionne un communiqué de presse.

Une grande partie de Systemat entre de nouvelles mains

L'entreprise de services IT Systemat cède ses activités d'infrastructures - en l'occurrence sa majeure partie - à un groupe constitué de deux de ses dirigeants et d'investisseurs luxembourgeois et français.

"Les acheteurs estiment que le marché informatique reprend progressivement des couleurs après la crise qui a fait souffrir le secteur ces derniers temps. Ils pensent que, même si la plupart des entreprises seront encore très réservées au niveau de leurs investissements, la vétusté de leur équipement et l'introduction de nouveaux logiciels les inciteront néanmoins à renouveler leur parc et à faire évoluer leurs systèmes." C'est là que réside la motivation du rachat de la branche infrastructures de Systemat, comme le mentionne un communiqué de presse.

Parmi les membres du groupe des repreneurs, ce sera l'investisseur luxembourgeois Field Sicar qui détiendra 51 pour cent des actions de la 'new Systemat' (sic). 20 pour cent des actions appartiendront à Pierre Focant et Vincent Schaller, qui étaient jusqu'il y a peu les directeurs de vente des deux principales business units de Systemat, respectivement les divisions PME (SGS) et grands comptes (SBS). Le reste des actions sera réparti entre l'investisseur luxembourgeois Sting et l'investisseur français Eurocapital,

La nouvelle entreprise disposera d'un capital consolidé de 6 millions d'euros. Focant sera le CEO du groupe, alors que Schaller occupera la fonction de chief commercial officer (CCO). Leur entreprise (comprenez: la majeure partie de l'ancienne Systemat) représente aujourd'hui déjà un chiffre d'affaires de quelque 100 millions d'euros. L'année dernière, Systemat a enregistré un chiffre d'affaires de 101 millions d'euros. Et pour cette année, l'entreprise tablait sur un chiffre d'affaires de 110 millions d'euros. L'activité liée au logiciel comptable Popsy avait été privatisée plus tôt ce mois-ci déjà.

Les nouveaux propriétaires annoncent vouloir renforcer la position de Systemat auprès des grands comptes, sans pour autant oublier l'importance des PME. A l'avenir, l'entreprise sera également davantage étendue du point de vue géographique, en Flandre et au Luxembourg. L'on mettra davantage l'accent sur les activités comme le leasing d'équipement (Syremat SA), le bodyshopping (Systemat Expert SA) et la distribution d'accessoires IT et les services connexes (Allo Supplies). La 'new Systemat' se concentrera aussi sur le nuage (cloud) par l'externalisation de l'infrastructure IT dans un centre de données.

Le montant mis sur la table par les repreneurs pour acquérir Systemat n'a pas été communiqué.

En savoir plus sur:

Nos partenaires