Une filiale de T-Systems en charge de la taxe au kilomètre pour les camions

29/07/14 à 12:56 - Mise à jour à 12:56

Source: Datanews

Grâce à sa filiale Satellic, T-Systems a décroché le contrat relatif au système belge de détermination de la taxe au kilomètre pour les camions.

Une filiale de T-Systems en charge de la taxe au kilomètre pour les camions

© BELGA

Les trois régions belges ont attribué le contrat relatif au développement et à l'exploitation du système de détermination de la taxe au kilomètre parcouru pour les camions au groupe formé de Sky-ways et de l'allemande T-Systems, plus l'autrichienne Strabag. Voilà ce que vient d'annoncer l'entité interrégionale compétente Viapass.

Quelques jours avant la signature formelle du contrat, la société anonyme Satellic a été créée à Grand-Bigard, là où se trouve aussi T-Systems. Satellic appartient en effet à 76 pour cent à T-Systems. Strabag dispose pour sa part des 24 pour cent restants. Satellic servira de 'single service provider' pour Viapass. Le but est d'introduire en 2016 la taxe au kilomètre pour les camions à partir de 3,5 tonnes. Pour la mise en oeuvre de l'infrastructure IT, un délai de 18 mois a été prévu. Il s'agit en l'occurrence d'un contrat d'une durée de 12 ans.

Le groupe l'a emporté sur trois autres alliances. Sur les cinq candidats initiaux, quatre avaient finalement remis une offre. En mai déjà, il était manifeste que le groupe formé autour de consortium T-Systems allait être choisi.

Technologie par satellite

Satellic déclare à présent qu'elle va conclure dans les semaines à venir des accords de collaboration avec des entreprises belges afin de poursuivre le développement de l'implémentation du système. Les lignes de force ont été fixées depuis tout un temps déjà. C'est ainsi que le système sera à coup sûr basé sur la technologie par satellite permettant d'enregistrer et de taxer chaque kilomètre parcouru. Le coeur du système sera constitué d'une 'on-board-unit' (OBU) que les conducteurs de camion obtiendront auprès d'un bureau de délivrance ad hoc. Cette OBU enregistrera par le biais des signaux GPS et de la communication mobile le trajet effectué par les camions, ainsi que les sections des routes faisant l'objet de la taxe au kilomètre. T-Systems - une composante de Deutsche Telekom - avait précédemment déjà participé à une expérience similaire lors du développement du projet de péage allemand.

En savoir plus sur:

Nos partenaires