Une filiale de Liberty Global fusionne avec Time Warner

26/05/15 à 17:37 - Mise à jour à 17:37

Source: Datanews

Charter Communications s'empare de Time Warner Cable. De ce fait, ce sont les numéros deux et trois sur le marché américain du câble, qui se regroupent. Charter Communications appartient en grande partie à l'actionnaire principal de Telenet, Liberty Global.

Une filiale de Liberty Global fusionne avec Time Warner

© REUTERS/Jim Urquhart

Les rumeurs faisant état de cette transaction circulaient depuis quelques jours déjà. Rien d'inhabituel dans le chef de Charter Communications car c'était la quatrième fois déjà que cette entreprise voulait racheter Time Warner Cable. Le fait que le régulateur américain ait annulé une offre de rachat précédente émise par Comcast sur Time Warner Cable, a... fait tourner le vent.

La fusion de Charter Communications et de Time Warner Cable résultera en une nouvelle méga-entreprise dénommée New Charter. En même temps, Charter met également la main sur la firme Bright House Networks plus modeste, elle, pour 10,4 milliards de dollars.

Charter paiera son achat en espèces et en actions contre les actions de Time Warner Cable, qui sont évaluées à 195,71 dollars pièce.

Deuxième place

La fusion doit cependant encore être approuvée par les autorités américaines en charge de la concurrence, telles FTC. Si approbation il y a, New Charter deviendra avec ses 23,9 millions de clients le deuxième plus grand opérateur américain, après Comcast qui compte actuellement 27 millions de clients.

Charter Communications n'est guère connue en Europe, mais l'entreprise appartient en grande partie à Liberty Media qui, via sa branche internationale Liberty Global, détient également une participation majoritaire dans Telenet. Selon les rumeurs, l'accord s'est accéléré, après que John Malone, président de Liberty Global, ait promis de racheter pour cinq milliards de dollars d'actions supplémentaires de Charter. La nouvelle est à présent confirmée, même s'il s'agit dans la pratique de nouvelles actions pour un montant de 4,3 milliards de dollars.

Altice

L'accord réduit aussi à néant une éventuelle offre de l'entreprise française Altice de Patrick Drahi. La semaine dernière, Altice s'était emparée du modeste câbleur américain Suddenlink. Quasiment en même temps, l'on eut droit à la suggestion, selon laquelle Altice lorgnait aussi Time Warner Cable, mais celle-ci a donc opté pour Charter et Liberty.

Nos partenaires