Une ex-dirigeante d'EMC prend les rênes de Colt Benelux

18/08/06 à 00:00 - Mise à jour à 17/08/06 à 23:59

Source: Datanews

Tanuja Randery, 'ex-vice president software operations' chez EMC, deviendra le 1er octobre le nouveau 'managing director' de l'opérateur télécoms Colt Benelux. Elle y remplacera Henri van der Vaeren appelé à remplir une fonction supérieure.

Tanuja Randery sera la deuxième femme à diriger un opérateur télécoms en Belgique, après Christine Castelein qui est depuis des années déjà à la tête de Verizon Business Services. Randery a des racines indiennes, mais a travaillé tant en Inde qu'aux Etats-Unis, où elle a également décroché un MBA à l'université de Boston. Elle est entrée au service de Colt, il y a deux ans. Avant, elle était active chez le spécialiste du stockage EMC en qualité de 'vice president global strategic initiatives' et que 'vice president software operations'. Précédemment encore, Tanuja Randery a travaillé six années durant au sein de l'entreprise de consultance McKinsey.Chez Colt, elle était jusqu'à présent responsable du département 'strategy & business transformation'. A dater du 1er octobre, elle prendra au Benelux la place de 'managing director' occupée par Henri van der Vaeren nommé 'managing director strategic markets' en remplacement de Lakh Jemmet, qui prendra en charge le marché britannique. Lakh Jemmet est l'un des premiers collaborateurs de Colt et engagea en son temps, en 1998, Michel De Coster (à présent chez BT) en tant que premier MD de Colt Belgique. Ce phénomène des chaises musicales chez Colt Telecom est peut-être dû aussi aux résultats décevants de l'entreprise. Au deuxième trimestre, les rentrées ont en effet régressé de 3,6 pour cent par rapport à celles de la même période l'an dernier. La transition des services téléphoniques traditionnels, d'où Colt tire encore et toujours 60 pour cent de son chiffre d'affaires, vers les nouveaux services basés IP se passe moins rapidement qu'escompté. Les rentrées tirées des services téléphoniques commutés ont diminué au deuxième trimestre de 8,5 pour cent (voire de 12 pour cent dans le segment des grandes sociétés), tandis que celles provenant des nouveaux services IP n'ont grimpé que de 4,3 pour cent. Le patron de Colt, Jean-Yves Charlier, aussi un Belge, a donc encore pas mal de pain sur la planche. Tout comme Tanuja Randery, Jean-Yves Charlier a travaillé des années durant chez EMC.La nomination d'Henri van der Vaeren a également des conséquences pour la plate-forme des opérateurs belges, dont il est le président depuis quelques mois seulement. La plate-forme devra donc lui chercher un remplaçant.

Nos partenaires