Une étude place OpenXML avant ODF

16/01/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

OpenXML va prendre le dessus sur ODF, estime The Burton Group dans le cadre d'une nouvelle étude indépendante. Le cabinet d'études conseille même aux entreprises d'opter pour le format de document de Microsoft.

Microsoft se bat depuis un petit temps déjà afin d'obtenir la reconnaissance ISO pour son format de document OpenXML. OpenXML est le pendant Microsoft du standard ouvert ODF (Open Document Format), qui a déjà décroché une reconnaissance ISO. Avec OpenXML, Microsoft a cependant déjà obtenu la reconnaissance de l'organisation de standardisation ECMA.

Le vote sur la reconnaissance ISO d'OpenXML est prévu pour février. C'est précisément au moment où la commission technique d'ECMA en charge d'OpenXML a fini de traiter l'ensemble des 3.522 commentaires que paraît une [étude du cabinet The Burton Group] qui considère OpenXML supérieur à ODF. Ni Microsoft ni aucune autre entreprise n'aurait demandé à ce cabinet d'effectuer l'étude en question.

"OpenXML sera plus répandu qu'ODF", peut-on lire dans l'étude. "La 'forme suivant la fonction' d'OpenXML convient mieux à la plupart des gabarits d'utilisation des applications de productivité. En outre, Microsoft, au grand désappointement de ses concurrents, semble faire le forcing pour faire d'OpenXML un standard industriel international de grande valeur."

Selon les chercheurs, ODF est certes valable, mais ce standard n'est vraiment utile que dans des "scénarios inhabituels, où la fiabilité complète du format de fichier de Microsoft Office n'est pas une exigence". Ils affirment qu'ODF ne couvre qu'une partie de la manière dont beaucoup d'organisations utilisent les applications de productivité. En outre, le développement et le déploiement ultérieurs d'ODF sont aussi trop lents et trop complexes, selon l'étude.

Dans le conseil que prodigue The Burton Group aux managers IT, la critique à l'égard d'ODF est encore plus forte: "ODF ne suffit provisoirement pas pour les exigences professionnelles réalistes complexes et est indirectement contrôlé par Sun Microsystems, malgré le fait qu'il s'agisse d'un standard ISO. (...) Pour l'instant, ODF doit être considéré encore davantage comme une prise de position politique anti Microsoft que comme une sélection technologique objective."

Le cabinet d'études recommande dès lors aux entreprises, qui utilisent directement ou indirectement Microsoft Office, de recourir pleinement à OpenXML. Qu'il soit reconnu ISO ou non, cela ne changera pas grand-chose sur le marché, ajoute-t-il encore.

Nos partenaires