Une entreprise sur six stoppe son projet IT

18/04/08 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

15 pour cent des managers IT belge admet qu'un projet IT a échoué ou a été interrompu au cours des douze mois écoulés. Cette proportion peut dépasser les 21% dans les grandes sociétés comptant plus de 500 collaborateurs. Voilà ce qui ressort d'une récente enquête effectuée par Data News auprès de 300 responsables IT.

15 pour cent des managers IT belge admet qu'un projet IT a échoué ou a été interrompu au cours des douze mois écoulés. Cette proportion peut dépasser les 21% dans les grandes sociétés comptant plus de 500 collaborateurs. Voilà ce qui ressort d'une récente enquête effectuée par Data News auprès de 300 responsables IT.

"Je ne suis pas surpris par le nombre de projets IT interrompus ou échoués, explique Stef Knaepkens, 'managing partner' de Kite Consultants. Beaucoup de projets sont lancés sur base de demandes répétées de la part du métier et de la technologie. S'il appert durant leur mise en oeuvre, qu'ils ne conviennent pas, vous pouvez soit les interrompre, soit les poursuivre, mais dans ce dernier cas, il faut faire preuve d'un sacré courage." Des études précédentes indiquent que 80% des projets IT ne génèrent pas ce pour quoi ils étaient conçus au départ.

Une piètre communication est souvent à la base de l'échec d'un projet IT. "Régulièrement, le projet a été mal défini. Le métier n'est pas capable de spécifier clairement ce qu'il veut exactement", estime Knaepkens. Dans les entreprises industrielles surtout, quasiment un manager IT sur deux évoque une communication déficiente et des problèmes budgétaires.

Nombre de projets IT ont aujourd'hui une durée de deux à trois ans. "Neuf mois, c'est idéal pour un projet. L'attente n'est ainsi pas trop longue. Mais si cela prend plus de temps, ce sont souvent les collaborateurs concernés qui sont appelés ailleurs ou le projet qui est scindé." Le métier lui-même peut évidemment aussi changer en profondeur au cours de l'implémentation. Dans les entreprises moyennes jusqu'à 500 collaborateurs, un manager IT sur six indique que le projet IT en cours n'était plus nécessaire.

Les résultats complets de l'enquête seront publiés dans le guide IT de Data News du 23 mai.

Nos partenaires