Une entreprise sur quatre demande de meilleurs conditions 'cloud'

14/03/14 à 12:07 - Mise à jour à 12:07

Source: Datanews

De l'étude de marché effectuée par Beltug, il apparaît que cela vaut la peine de solliciter de meilleures conditions pour les contrats 'cloud'. Du coup, une entreprise sur deux entend aller en ligne avec ses outils collaboratifs.

Une entreprise sur quatre demande de meilleurs conditions 'cloud'

De l'étude de marché effectuée par Beltug, il apparaît que cela vaut la peine de solliciter de meilleures conditions pour les contrats 'cloud'. Du coup, une entreprise sur deux entend aller en ligne avec ses outils collaboratifs.

L'étude, réalisée auprès de 199 personnes dans le secteur des entreprises, constate que 26,6 pour cent de ces dernières demandent à leur fournisseur 'cloud' des conditions spéciales. Cela marche dans trois-quarts des cas environ. En outre, l'étude nous apprend que la moitié des répondants a l'intention de gérer l'e-mail, les agendas et les contrats dans le nuage.

"Dans la pratique chez nos membres, nous observons que beaucoup d'entreprises renégocient les clauses de sortie dans le contrat 'cloud'. C'est ainsi par exemple que la clause de résiliation de 3 mois qu'un contrat standard prévoit, peut s'avérer insuffisante pour récupérer de manière réaliste les données d'un fournisseur 'cloud' et migrer vers une autre solution", déclare Danielle Jacobs, general manager chez Beltug.

Les résultats de l'étude ont été présentés à la soirée VIP de Beltug. Le président de l'IBPT, Jack Hamande, y a pris aussi la parole pour expliquer notamment que l'IBPT entend s'améliorer en devenant plus transparent et maniable. Il a aussi annoncé que l'Europe, plus précisément le régulateur européen Berec, tient aujourd'hui davantage à l'oeil les utilisateurs professionnels.

Smartphones et tablettesActuellement, 44,8 pour cent des répondants à l'étude utilisent leur smartphone à des fins professionnelles, une proportion qui atteindrait 53% en fin d'année. L'utilisation du GSM classique n'en est plus qu'à 22,5 pour cent pour redescendre à 15,9 pour cent cette année encore.

Il en va tout autrement des tablettes qui gagnent vite en popularité sur les lieux de travail. Même si elles sont arrivées plus tard que le smartphone sur le marché, elles sont déjà utilisées dans 15,9 pour cent sur le lieu de travail pour atteindre même 27,6 pour cent fin 2014.

En savoir plus sur:

Nos partenaires