Une entreprise nigériane exige 20 millions de dollars d'OLPC

03/01/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

OLPC (One Laptop per Child), l'organisation à l'initiative de l'ordinateur portable à 100 dollars, doit faire face à une sérieuse demande en dommages et intérêts. L'entreprise nigériane Lancor exige en effet qu'elle lui verse 20 millions de dollars en raison d'une violation du brevet portant sur le clavier de cet ordinateur.

OLPC (One Laptop per Child), l'organisation à l'initiative de l'ordinateur portable à 100 dollars, doit faire face à une sérieuse demande en dommages et intérêts. L'entreprise nigériane Lancor exige en effet qu'elle lui verse 20 millions de dollars en raison d'une violation du brevet portant sur le clavier de cet ordinateur.

Lagos Analysis Corporation, en abrégé Lancor, a déposé une plainte contre OLPC, fin novembre dernier. L'entreprise affirme que l'ordinateur portable à 100 dollars exploite indûment un concept de clavier (multilingue) breveté, Konyin. Par rétro-ingénierie, OLPC serait en effet arrivée à des pilotes comparables.

Devant le tribunal nigérian, Lancor réclame à présent à OLPC un dédommagement d'un montant de 20 millions de dollars et l'interdiction d'encore distribuer l'ordinateur portable à 100 dollars. Cette interdiction est entre-temps déjà entrée en vigueur, ce qui empêche toute violation supplémentaire durant la durée du procès.

OLPC déclare de son côté ne pas avoir été présente lors du premier jugement et ne pas avoir donc eu l'occasion de se défendre. Il apparaît que l'organisation prévoit sous peu une "réaction agressive".

Nos partenaires