Une entrée en bourse désastreuse pour Clearwire

13/03/07 à 00:00 - Mise à jour à 12/03/07 à 23:59

Source: Datanews

L'opérateur pré-Wimax sans fil Clearwire, également actif à Bruxelles et à Louvain, a connu une entrée en bourse désastreuse. Au terme de la première journée, le cours de l'action a reculé de quasiment 10 pour cent.

L'entrée en bourse fortement médiatisée de Clearwire, jeudi dernier, a certes rapporté à l'entreprise 600 millions de dollars (455 millions d'euros), mais le cours de son action a plongé de plus de 9 pour cent. Vendredi, la chute libre s'est poursuivie, puisque l'action a encore perdu 2,45 pour cent. Les investisseurs qui ont payé 27,25 dollars par action, se retrouvent donc aujourd'hui avec une valeur de 23 dollars.Pas mal de questions se posent à propos du 'businessmodel' de Clearwire, un opérateur dirigé surtout par Craig McCaw. Ce dernier fait partie du club des gens les plus riches au monde, après qu'il ait revendu, en 1993, ses activités mobiles à AT&T Wireless. De la documentation de Clearwire, il apparaît que l'opérateur pré-Wimax a subi, l'an dernier, une perte nette de 284 millions de dollars sur un chiffre d'affaires de 100 millions. Pour chaque dollar encaissé par l'entreprise, elle doit donc en débourser quasiment 3. Avant même l'entrée en bourse, Clearwire avait reçu pas moins d'1,2 milliard de dollars de la part d'investisseurs en vue comme Intel et Motorola. Elle dispose ainsi de pratiquement 1 milliard de dollars de liquidités.Clearwire est opérationnelle à Bruxelles depuis quasiment deux ans. Vers le milieu de 2006, elle comptait quelque 15.000 abonnés. Depuis peu, on voit aussi circuler à Louvain de petites voitures Smart porteuses de publicité pour Clearwire.

Nos partenaires