Une énorme perte pour Nokia Siemens Networks

03/08/07 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Le groupe Nokia Siemens Networks nouvellement fusionné affiche de solides ratés au démarrage. Au cours de ses trois premiers mois, il a en effet essuyé une perte d'exploitation d'1,27 milliard d'euros sur un chiffre d'affaires de 3,44 milliards d'euros. L'heure est donc aux économies, y compris à Herentals.

Le groupe Nokia Siemens Networks nouvellement fusionné affiche de solides ratés au démarrage. Au cours de ses trois premiers mois, il a en effet essuyé une perte d'exploitation d'1,27 milliard d'euros sur un chiffre d'affaires de 3,44 milliards d'euros. L'heure est donc aux économies, y compris à Herentals.

C'est début avril que Nokia Siemens Networks a pris son envol après de multiples reports dus aux scandales qui ont secoué le groupe Siemens. Les premiers mois, l'entreprise a, d'après elle, été confrontée à une concurrence incroyablement agressive, ce qui a pesé lourdement sur les prix. Il y a quelques jours, Alcatel invoquait par ailleurs des raisons similaires pour justifier le recul de son chiffre d'affaires.

La perte d'1,27 milliard d'euros enregistrée par Nokia Siemens Networks inclut certes des mesures de réorganisation uniques d'un montant de 905 millions d'euros. Il n'empêche qu'il faudra encore réduire les coûts. Le groupe fusionné occupe 60.000 collaborateurs, dont 9.000 devraient s'en aller, selon le plan d'assainissement d'1,5 milliard d'euros. Ce plan sera à présent appliqué plus vite que prévu, à savoir en 2008 plutôt qu'en 2010. Cela signifie qu'il faudra transférer annuellement 0,5 milliard d'euros de plus. L'on ne sait pas encore si cela aura une influence sur la filiale belge établie à Herentals et occupant 700 personnes. Cet après-midi, Nokia Siemens Networks tiendra une conférence de presse à Bruxelles, au cours de laquelle elle expliquera sa stratégie.

Nos partenaires