Une école belge va espionner ses 1.500 élèves sur Facebook

03/02/15 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Le Vrij Technisch Instituut d'Alost a dénoncé deux de ses élèves à la police, parce qu'ils faisaient l'apologie de la terreur de l'Etat Islamique sur leurs profils Facebook. L'école va à présent passer en revue l'ensemble de ses étudiants, selon le journal Het Laatste Nieuws.

Une école belge va espionner ses 1.500 élèves sur Facebook

© Belga

Le VTI invite depuis pas mal de temps déjà ses professeurs à éplucher par échantillonnage les profils sociaux des élèves.

L'école qualifie d'inquiétante la découverte de messages supportant la terreur et entend désormais suivre de près le comportement en ligne de tous ses élèves au nombre de plus de 1.500.

'Nous n'allons pas manquer à notre tâche sociale', déclare Inge De Troyer, directeur de la communication au VTI. 'Il en va de la sécurité de chacun. Si nous découvrons encore ce genre de choses, nous en avertirons de nouveau la police.'

'Ce n'est pas du ressort des enseignants'

Une école peut certes procéder de la sorte légalement parlant, mais selon des experts du respect de la vie privée, cela pose néanmoins question. Le professeur Jos Dumortier de la KU Leuven estime que ce n'est pas du ressort des enseignants de contrôler les élèves sur ce qu'ils mettent en ligne. 'La liberté d'expression s'applique certainement aussi aux jeunes. S'il faut vérifier ce qu'ils font sur internet, c'est à leurs parents que cela incombe. Sinon, je crains une chasse aux sorcières.'

(Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires