Une cyber-attaque lancée contre l'UE visait le service d'Ashton

23/05/11 à 12:15 - Mise à jour à 12:15

Source: Datanews

La cyber-attaque lancée fin mars contre des institutions européennes était spécifiquement dirigée contre le nouveau service diplomatique de l'UE dirigé par Catherine Ashton.

Une cyber-attaque lancée contre l'UE visait le service d'Ashton

La cyber-attaque lancée fin mars contre des institutions européennes était spécifiquement dirigée contre le nouveau service diplomatique de l'UE dirigé par Catherine Ashton.

C'est le 24 mars, juste avant le sommet européen, qu'on avait appris qu'une cyber-attaque avait été lancée contre la Commission européenne et l'EEAS (service européen pour l'action extérieure). Selon le journal De Tijd, l'attaque aurait pris la forme d'un piratage "d'un nombre restreint d'ordinateurs caractérisés par un accès non sécurisé et utilisé par des membres du personnel travaillant à l'extérieur."

Les pirates auraient recherché des informations relatives au nouveau service diplomatique européen de Catherine Ashton. Le réseau fut complètement paralysé par l'attaque. Tous les serveurs ont dû être vérifiés et corrigés, et tous les membres du personnel ont dû utiliser un nouveau mot de passe. Les informations sensibles doivent dorénavant être envoyées au moyen de courriels sécurisés. Entre-temps, l'on a aussi constitué une équipe de crise pour la sécurisation IT au sein des services européens, et ce conjointement avec les experts du Conseil.

Selon certaines sources au sein de l'UE, la sécurité est à présent sous contrôle. Une enquête pénale n'est jamais menée, selon des experts de l'UE, parce que l'espionnage est malaisément démontrable.

Nos partenaires