Une capacité réseautique 30 fois supérieure pour les prochains Jeux Olympiques

01/02/11 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Datanews

Le réseau des Jeux Olympiques de 2012 à Londres aura une capacité 30 fois supérieure à celle du réseau des Jeux de Pékin en 2008.

Une capacité réseautique 30 fois supérieure pour les prochains Jeux Olympiques

Le réseau des Jeux Olympiques de 2012 à Londres aura une capacité 30 fois supérieure à celle du réseau des Jeux de Pékin en 2008.

Une année et demie avant l'événement, le village olympique londonien présente déjà une forme très acceptable. Et l'on prépare aussi activement l'infrastructure IT: l'équipement réseautique est actuellement livré et testé. Selon Neil Crockett, managing director public sector & London 2012 chez Cisco, le réseau de Londres "sera 30 fois plus puissant que celui des précédents Jeux Olympiques de Pékin en 2008."

"1.000 noeuds sans fil et 2.500 commutateurs, c'est gigantesque, mais cette capacité supplémentaire sera, à nos yeux, indispensable pour faire face à l'afflux massif de données. La grosse majorité sera accaparée par la vidéo, plus spécialement ce qu'on appelle la 'user generated video'. A Pékin, Facebook et Youtube n'étaient pas encore le phénomène global qu'on connaît maintenant", déclare Neil Crockett qui aime parler des "Jeux les plus connectés au monde".

Sur le plan technologique, il ne faut pas s'attendre à des prouesses. "Lors d'un événement comme les Jeux Olympiques, ce qui est primordial, c'est que le réseau fonctionne tout simplement en toutes circonstances. Il en résulte qu'il n'y a guère de possibilité d'utiliser la toute dernière technologie", ajoute Crockett. Il n'empêche que pour les prochains Jeux, l'on se tournera plus que jamais vers le nuage ('cloud'). "Nous allons par exemple mettre en oeuvre une 'hosted voice platform' pour la téléphonie. En outre, l'organisation utilisera aussi notre plate-forme Software-as-a-Service hébergée Eos", poursuit Neil Crockett.

Cisco est le fournisseur officiel de l'infrastructure réseautique, alors que BT se charge de la connectivité. Initialement, l'objectif était du reste que Nortel fournisse le réseau, mais l'accord n'a finalement pu être finalisé. Tout comme à Pékin, Atos Origin sera pour Londres 2012 (et aussi pour les Jeux de 2016) le partenaire IT à l'échelle mondiale et coordonnera donc l'ensemble du projet. A l'occasion de ces Jeux, Atos Origin a aussi développé un portail par lequel les 70.000 bénévoles requis sont recrutés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires