Une bonne année qui se termine mal pour Vasco

21/02/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

L'entreprise belgo-américaine de sécurité Vasco a enregistré de jolis résultats en 2007, mais en raison de quelques contrats postposés, elle n'a pu conclure en beauté.

L'entreprise belgo-américaine de sécurité Vasco a enregistré de jolis résultats en 2007, mais en raison de quelques contrats postposés, elle n'a pu conclure en beauté.

Vasco qualifie 2007 "d'année la plus fructueuse de l'histoire de l'entreprise". Son chiffre d'affaires a crû de 58 pour cent à 120 millions de dollars. Son bénéfice net est, lui, passé de 12,6 millions de dollars en 2006 à 21 millions en 2007. En outre, son bénéfice brut s'est inscrit à 79,1 millions de dollars (contre 51,7 millions de dollars l'année précédente) et son bénéfice d'exploitation à 30,9 millions de dollars, en hausse de 63 pour cent par rapport à 2006. Il s'est ainsi établi à 25,7 pour cent du chiffre d'affaires.

"Mais la direction de Vasco n'est pas heureuse des résultats enregistrés au quatrième trimestre, parce que trois transactions relativement importantes ont été postposées au premier trimestre de 2008", déclare T. Kendall Hunt, président et CEO de Vasco. Au quatrième trimestre de 2007, le bénéfice net de l'entreprise a reculé de 5,1 millions de dollars en 2006 à 3,3 millions de dollars. Quant au bénéfice d'exploitation, il a régressé de 10 pour cent à 6,3 millions de dollars.

Pour 2008, l'entreprise table sur une croissance de son chiffre d'affaires comprise entre 25 et 35 pour cent, sur une marge d'exploitation oscillant entre 20 et 25 pour cent et sur une marge brute située entre 60 et 68 pour cent.

Nos partenaires