Une avancée de l'ULB dans le domaine du 'reservoir computing'

06/12/11 à 16:37 - Mise à jour à 16:37

Source: Datanews

Sur base de composants optoélectroniques, des chercheurs de l'ULB ont procédé à la démonstration d'une forme rapide de 'reservoir computing'.

Une avancée de l'ULB dans le domaine du 'reservoir computing'

Sur base de composants optoélectroniques, des chercheurs de l'ULB ont procédé à la démonstration d'une forme rapide de 'reservoir computing'.

L'équipe d'Yvan Paquot de l'Université Libre de Bruxelles (ULB) complétée par des collègues de Gand et de Liège a pour la première fois fait la démonstration d'une forme rapide de 'reservoir computing' à l'aide de composants optoélectroniques. Le 'reservoir computing' est une méthode de traitement de l'information, où les données (tant des séries chronologiques que des signaux) sont intégrées à un ensemble de noeuds de traitement non linéaires, avec un renvoi (feedback) des résultats vers le système. Il existe plusieurs formes de ce modèle informatique ('computing model'), comme par exemple les réseaux neuraux. Le 'reservoir computing' offre l'avantage qu'au cours de la formation ('training') du système, il n'est tenu compte que de la sortie, alors que le système même est considéré comme une sorte de boîte noire ('black box'). Cela permet de mettre l'ensemble plus facilement au point qu'un réseau neural notamment.

L'implémentation de l'équipe de l'ULB est en outre la première à utiliser des composants optoélectroniques avec une boucle à fibre optique comme 'système de stockage' de l'information à renvoyer. Tout cela se traduit par un système qui "est suffisamment rapide pour un traitement de l'information en temps réel". De plus, le système peut être rendu encore nettement plus véloce, même en recourant à des composants standards. Ses applications possibles sont entre autres l'analyse de séries chronologiques financières, la reconnaissance vocale et le traitement des signaux analogiques.

A propos de cette avancée, Yvan Paquot et son équipe ont publié un article, intitulé 'Optoelectronic reservoir computing' (en ce compris une introduction consacrée au 'reservoir computing' à destination des physiciens et ingénieurs).

En savoir plus sur:

Nos partenaires