Une app AIR unique pour toutes les plates-formes

26/10/10 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Adobe réagit habilement au problème posé par l'actuel fractionnement des plates-formes et écrans pour les développeurs d'applications. Avec AIR 2.5 et InMarket, Adobe entend éluder la difficulté.

Une app AIR unique pour toutes les plates-formes

Adobe réagit habilement au problème posé par l'actuel fractionnement des plates-formes et écrans pour les développeurs d'applications. Avec AIR 2.5 et InMarket, Adobe entend éluder la difficulté.

'Multi-écran', ce terme est très souvent prononcé lors de la conférence des utilisateurs, AdobeMax, organisée par l'éditeur de logiciels Adobe à Los Angeles. Il est par la force choses aussi devenu un élément vital de la stratégie sur laquelle l'entreprise mise pour l'instant. "Le grand défi consiste à donner une belle apparence à toutes les applications et sites web sur tous ces appareils différents: PC, smartphones, tablettes, voire TV", a souligne Kevin Lynch, CTO d'Adobe, lors de son discours thématique. C'est la raison pour laquelle Adobe prévoit désormais dans son outil de développement de sites web Dreamweaver des adaptations CSS automatiques pour 3 types d'écran (petit, moyen et grand).

Attention toutefois: "Nous accordons actuellement la priorité au 'mobile', ce qui représente un virage à 180 degrés. Nous nous rapprochons en effet fortement de l'ère, au cours de laquelle davantage de personnes surferont en mobile plutôt que via un PC", ajoute encore Lynch. Une annonce importante concerne aussi AIR 2.5, la nouvelle version de la plate-forme de développement d'Adobe. "Nous sommes parvenus à créer désormais une seule application pour toutes les plates-formes mobiles possibles, au lieu d'une application individuelle pour chaque plate-forme", explique David Wadhwani, senior vice president Creative and Interactive Solutions Business chez Adobe.

Via l'application tout aussi nouvellement lancée Adobe InMarket, les développeurs pourront publier ensuite cette app sur tous les 'app store' et 'marketplace' existants et à venir. "Voilà qui devrait représenter un énorme gain de temps et d'argent pour les développeurs", poursuit Wadwhani.

Le raisonnement d'Adobe à propos du lancement d'InMarket est logique: chaque fabricant d'appareils souhaite aujourd'hui lancer son propre 'app market', et il y en aura bien d'autres encore. Il s'agit là d'un défi à relever tant par les développeurs (individuels), qui veulent diffuser le plus largement possible leurs apps, que pour les fabricants d'appareils, qui souhaitent accéder au plus grand nombre de développeurs posssible.

InMarket distribuera ces apps à la place du développeur aux différents 'app stores' des fabricants de matériel, régulera les flux financiers et se chargera de l'analytique nécessaire. Adobe s'attend à ce qu'en 2011, plus de 10 'app markets' soient connectés à InMarket.

En savoir plus sur:

Nos partenaires