Une amende de 22,5 millions plane au-dessus de la tête de Google

11/07/12 à 13:58 - Mise à jour à 13:58

Source: Datanews

Les atteintes au respect de la vie privée des utilisateurs de Safari perpétrées par Google en recourant à des cookies (mouchards) risquent de lui coûter une amende d'un montant de 22,5 millions de dollars par la FTC américaine.

Une amende de 22,5 millions plane au-dessus de la tête de Google

Les atteintes au respect de la vie privée des utilisateurs de Safari perpétrées par Google en recourant à des cookies (mouchards) risquent de lui coûter une amende d'un montant de 22,5 millions de dollars par la FTC américaine.

Selon le Wall Street Journal, Google serait cependant prête à conclure un accord avec la Federal Trade Commission (FTC) pour aplanir ce litige portant sur l'abus de cookies et qui pourrait lui valoir une amende de 22,5 millions de dollars. Cela concerne une atteinte à la vie privée, du fait que Google a abusé d'une propriété du navigateur Safari d'Apple utilisé notamment dans l'iPhone, en vue de propager des mouchards à des fins de traçage et ce, même si les utilisateurs l'avaient interdit. En février déjà, le journal avait dénoncé cet abus, après quoi Google aurait retiré le code concerné. Google affirma aussi que cette violation de confidentialité n'était pas intentionnelle et que cela ne provoquait pas de dommage aux utilisateurs.

Même si Google s'acquitte de l'amende, reste à savoir si l'entreprise n'a pas ainsi porté atteinte aussi à un accord conclu avec la FTC, le défenseur des consommateurs aux Etats-Unis. A la suite de son réseau social Buzz, Google s'était en effet engagée à ne pas présenter à ses utilisateurs de manière incorrecte sa politique en matière de respect de la vie privée et ce pendant une période de 20 ans. Au cas où Google n'aurait pas respecté cet accord, elle pourrait se voir infliger une amende de 16.000 dollars par jour d'infraction.

A propos du problème des mouchards, des enquêtes sont aussi et encore en cours en Europe à l'encontre de Google dans le cadre d'une étude sur l'approche globale de l'entreprise en matière de respect de la vie privée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires