"Un YouTuber belge sollicite des photos dénudées à des Minecrafters mineures d'âge"

09/02/16 à 13:19 - Mise à jour à 13:19

Un YouTuber devenu populaire grâce au jeu Minecraft et qui en a mis des vidéos sur YouTube, est accusé de pédophilie. Il abuserait de sa popularité pour obtenir des photos de mineures d'âge, tout en chattant avec elles.

"Un YouTuber belge sollicite des photos dénudées à des Minecrafters mineures d'âge"

© DR

Le 21 décembre, Marcus Wilton (27 ans), connu en ligne sous le pseudonyme Lionmaker, tweetait ces mots à ses adeptes "Je vous ai tous bien eu et j'ai gagné beaucoup d'argent à le faire", tout en ajoutant sur un autre tweet avoir eu des "échanges sexuels" avec une fille de 15 ans sur Skype, et en postant deux photos de la jeune fille. Peu après la mise en ligne des tweets en question, ils ont été supprimés, mais entre-temps, ils avaient été vus par suffisamment de personnes. Wilton, d'origine brésilienne, est très populaire sur YouTube avec quelque 600.000 suiveurs. Selon sa page Google+ entre-temps mise hors ligne, Lionmaker habite Brasschaat en Belgique.

"Un YouTuber belge sollicite des photos dénudées à des Minecrafters mineures d'âge"

© .

Il ne fait pas partie du top absolu des joueurs Minecraft, mais cela ne l'empêche pas de se remplir les poches. Parmi ses 600.000 abonnés YouTube, l'on recense beaucoup de jeunes, puisque Minecraft est l'un des jeux les populaires pour les enfants de moins de 15 ans. Les vidéos qu'il met en ligne, ne sont clairement pas destinées à des adultes, vu sa manière de parler.

Selon le site technologique Motherboard, il doit sa popularité non seulement en postant régulièrement des vidéos Minecraft, mais aussi en parlant des heures durant chaque jour avec ses fans sur Skype. Il recourt à des conversations de groupe incluant plusieurs fans, mais aussi à des têtes-à-têtes.

Les photos que Lionmaker a twittées en décembre, ont vraiment choqué la jeune fille, selon ses parents à Motherboard: "Elle a subi un véritable lavage de cerveau. La seule chose que nous voulons, c'est la protéger contre cet individu, mais nous ne pouvons pas la surveiller tout le temps."

Plusieurs victimes

Ce n'est certainement pas la seule jeune fille avec qui il a chatté. En juin de l'année dernière, il a soudainement demandé des photos dénudées à une fille de 12 ans au terme d'une longue période de chat. Comme elle a refusé catégoriquement et en a parlé à ses parents, l'affaire n'alla finalement pas plus loin.

Lionmaker l'avait d'abord approchée via Twittter en lui envoyant des messages directs. Ensuite, il lui demanda de passer sur Skype et de ne révéler leurs conversations à personne. Lorsque la mère de la fille prit sa place à l'ordinateur pour chatter avec lui, Lionmaker pensa que c'était elle qui se faisait passer pour sa mère. "Cela t'arrive-t-il souvent de te faire passer pour ta mère?", demanda-t-il. "Peux-tu m'envoyer des photos de toi nue?"

Motherboard évoque aussi un garçon de 15 ans qui avait reçu des demandes à connotation sexuelle de la part du même YouTuber. A Motherboard, le jeune Californien a dit que Lionmaker est très fort pour mettre les gens à l'aise: "J'étais fort dépressif, et il m'expliqua que lui aussi. Parfois, nous échangions des propos homosexuels, mais comme peuvent le faire des amis entre eux. Mais quand je refusais, il me disait des choses désagréables. Qu'il viendrait chez moi pour me violer."

Le 12 juin, le jour même où la fille de 12 ans fut approchée, Lionmaker demanda au jeune Californien de 15 ans de lui envoyer des photos dénudées et qu'il les lui paierait 500 dollars. Le jeune refusa, mais Lionmaker vira quand même l'argent via PayPal.

Victime de chantage

Lorsque cette nouvelle fut ébruitée, l'on pensa en ligne que le compte de Lionmaker avait été piraté, parce que son comportement était si bizarre. Lionmaker acquiesça et déclara qu'il avait été piraté par un maître-chanteur, mais qu'il avait aussi passé une nuit en cellule au moment des faits. Il ne révéla cependant pas pourquoi, si ce n'est que c'était pour autre chose.

Le maître-chanteur qui opérait en son nom, aurait découvert qu'il avait connu dans le passé des problèmes psychiques, qu'il s'était drogué et qu'il aurait été viré de l'armée après une tentative de suicide. Selon Lionmaker, le maître-chanteur voulait lui extorquer de l'argent et le pirata le soir où la fille de 12 ans reçut une demande de photos dénudées. L'homme voulait le tromper, selon lui.

Selon Lionmaker, il aurait été piraté deux fois. La première fois au moment où il sollicita des photos de la fille et du garçon. Et l'autre fois, lorsqu'il confirma dans des tweets qu'il était coupable.

Il le fit après que le 21 décembre, le programme DramaAlert sur YouTube accusa Lionmaker d'être un pédophile. Il l'admet du reste dans plusieurs tweets. Il semble que ce soit une jeune fille de 15 ans qui revient souvent dans les vidéos de Lionmaker. Elle joue à Minecraft avec lui, et le personnage avec qui elle joue, ressemble à un panda.

Le 11 janvier, après deux semaines de calme, Lionmaker est réapparu en ligne avec une vidéo dans laquelle il admet avoir eu une relation avec une jeune fille désormais âgée de 16 ans. Mais il ajoute que là où elle habite (en Grande-Bretagne) et où il habite (en Belgique), il n'est pas illégal qu'une fille de 16 ans ait une relation avec quelqu'un de 27 ans.

Ce n'est pas vrai car tant en Grande-Bretagne qu'en Belgique, une photo de quelqu'un de 16 ans nu est considérée comme de la pédopornographie.

Dans la vidéo, il se targue aussi qu'il est prouvé que les tweets avec les photos de la fille alors âgée de 15 ans proviennent d'une adresse IP qui n'a jamais été de lui. Personne ne peut cependant pas le savoir car seul Twitter dispose de ces données. Il n'y a donc aucune preuve.

Provisoirement, le YouTuber habitant en Belgique n'est donc pas accusé. Après le récit de Motherboard, Data News a pris contact avec le Parquet d'Anvers, mais n'a encore obtenu aucune réaction. Lionmaker n'était pas non plus accessible pour des commentaires.

Pas le seul

Lionmaker n'est du reste pas le seul au sein de la communauté Minecraft à passer pour un pédophile. L for Leeeeee x a déjà été arrêté pour des délits sexuels, tandis que Yamimashet Mini Ladd auraient approché des jeunes filles.

Lionmaker déclare lui-même ne pas envisager de sortir de YouTube. Motherboard lui a demandé une preuve de son incarcération d'une nuit à la prison, mais il n'a pas voulu réagir. "Aussi longtemps que YouTube l'autorise, je continuerai d'y poster des vidéos", s'est-il contenté d'ajouter.

Nos partenaires