Un troisième trimestre au-delà des attentes pour Oracle

25/03/11 à 15:57 - Mise à jour à 15:57

Source: Datanews

Oracle a clôturé son troisième trimestre sur un chiffre d'affaires de 8,8 milliards de dollars (+37%), soit un revenu net de 2,1 milliards de dollars (+78%) et un bénéfice par action de 0,41 dollar (+75%) (tous des chiffres approuvés GAAP). Oracle fait ainsi mieux que ce que les analystes boursiers attendaient. L'entreprise a également augmenté son dividende.

Un troisième trimestre au-delà des attentes pour Oracle

Oracle a clôturé son troisième trimestre sur un chiffre d'affaires de 8,8 milliards de dollars (+37%), soit un revenu net de 2,1 milliards de dollars (+78%) et un bénéfice par action de 0,41 dollar (+75%) (tous des chiffres approuvés GAAP). Oracle fait ainsi mieux que ce que les analystes boursiers attendaient. L'entreprise a également augmenté son dividende.

Safra Catz, la présidente d'Oracle, attribue ce bon résultat à "une forte croissance du chiffre d'affaires, combinée à une gestion disciplinée de l'entreprise". Oracle a également amélioré ses marges sur le hardware, de sorte qu'elle "est pleinement confiante d'atteindre son objectif d'1,5 milliard de dollars de bénéfice sur l'ensemble de l'activité Sun au cours de l'exercice en cours."

Les analystes louent en tout cas la façon dont l'intégration de Sun se déroule (mieux que prévu, déclarent-ils), alors que les ventes tant en hardware qu'en software profitent des investissements dans l'informatique dans le nuage ('cloud computing'), dont un nouvel accord pluriannuel conclu avec Salesforce.com). C'est ainsi que le chiffre d'affaires sur les nouvelles licences logicielles a grimpé de 29% à 2,2 milliards de dollars. Dans le courant de l'année, Oracle lancera du reste aussi sur le marché les premiers éléments de son nouveau business software Fusion. L'entreprise prévoit que sa croissance va se poursuivre avec, à la clé, une hausse attendue de 9 à 13 pour cent de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre.

Comme Oracle appartient aux premières entreprises technologiques à annoncer leurs résultats, ceux-ci servent en quelque sorte de guide pour le secteur. Oracle ne semble pas se préoccuper des problèmes éventuels liés aux catastrophes qui touchent le Japon, puisqu'elle n'en attend "qu'un impact minimal". Le Japon ne représenterait que moins de 5 pour cent du chiffre d'affaires d'Oracle. D'autre part, Oracle a quelques problèmes avec HP à propos de sa déclaration, selon laquelle la production du processeur Itanium de HP/Intel serait interrompue et que les clients "n'en auraient pas été informés".

Bloomberg a encore calculé que depuis 2005, Oracle a consacré plus de 42 milliards de dollars à des rachats. Dans le New York Times, l'on pouvait du reste lire que Larry Ellisson n'a pas participé à l'habituel 'conference call' pour donner des explications sur les chiffres de son entreprise, parce qu'il faisait partie d'un jury (dans le cadre d'une affaire judiciaire).

En savoir plus sur:

Nos partenaires