Un 'super-flash' mobile pour contrôler la vitesse dans les tunnels bruxellois

05/06/13 à 08:21 - Mise à jour à 08:21

Source: Datanews

La première caméra semi-mobile ou LIDAR, qui exploite la technologie du laser, va faire son entrée dans la région bruxelloise. Ce 'super-flash' mobile sera surtout utilisé pour contrôler les excès de vitesse des automobilistes dans les travaux et les tunnels.

Un 'super-flash' mobile pour contrôler la vitesse dans les tunnels bruxellois

Les caméras "Light Detection And Ranging" (LIDAR) peuvent être utilisées partout sans présence humaine par les zones de police, parce qu'elles fonctionnent sur base de rayons laser. La Région bruxelloise va louer deux de ces caméras LIDAR qui seront installées dans des tronçons en travaux et dans des tunnels. Les caméras traditionnelles ne fonctionnent en effet pas bien dans les tunnels surtout à cause de l'obscurité ambiante et des nombreux virages. Les nouvelles caméras au laser 'voient' aussi dans le noir et peuvent filmer à distance.

Selon le cabinet de la ministre en charge des transports et des travaux publics Brigitte Grouwels (CD&V), le comportement de conduite inapproprié est souvent la cause d'incidents dans les tunnels. "Il y a en moyenne un accident par jour dans les tunnels bruxellois", déclare-t-elle. La première caméra a été installée chaussée de Haacht à Schaarbeek.

La Région bruxelloise louera les appareils pendant un an et les mettra à disposition des zones de police. La zone de police Bruxelles Nord sera la première à l'utiliser cette semaine. Les moyens sont prévus pour en louer deux en même temps, si cela s'avère nécessaire. Dans une phase ultérieure, il est également envisagé d'en acheter.

Ce genre d'appareil coûtera à la région 100.000 euros par an. "Un solide investissement en effet, mais qui en vaut la peine. Il y va finalement de la sécurité du trafic", conclut la ministre Grouwels. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires