Un service public tourne encore sur un mainframe de 1984

Luc Blyaert

16/03/2012 - 11:57

Le service public 'Personnes handicapées' souffre lui-même d’un énorme handicap. Le service tourne en effet encore sur un mainframe âgé de 28 ans et représentant un coût de maintenance annuel d’1 million d’euros.

Le mainframe ClearPath Dorado d’Unisys date de 1984 et contient plus de 600.000 dossiers relatifs aux handicapés. Le journal De Tijd y a consacré un article, parce que la moitié de ces dossiers doit être transmise aux communautés, ce qui ne sera pas une sinécure avec un tel dinosaure. Le mainframe est lourd, coûteux et plus du tout adapté aux environnements ICT modernes. Rien que sa maintenance annuelle revient à 1 million d’euros, et son leasing coûte 1,6 million d’euros par an. Le transfert des dossiers semble quasiment impossible et générerait une grande instabilité du système IT.

En 2007 déjà, le conseil ministériel décida qu’il fallait migrer vers un nouveau système. Fedict a alors calculé qu’un nouveau système coûterait 10 millions d’euros, mais permettrait d’énormes économies. Rien qu’en personnel, l’on pourrait économiser 3 millions d’euros par an, affirme André Gubbels, responsable de la direction générale, dans De Tijd. Lors de la dernière estimation, un budget d’1 million d’euros a été prévu pour ‘l’analyse fonctionnelle’. Mais il faudra faire vite. Unisys a en effet annoncé que le mainframe ne sera plus supporté d’ici 2015.

Les infos de DataNews aussi via Facebook

Plus sur: , ,

   

Réagir

 
 
 

Nous vous recommandons aussi