Un satellite européen dans l'impossibilité d'envoyer des données

23/08/10 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Datanews

En raison d'une nouvelle panne d'ordinateur, le satellite européen Goce n'est plus capable d'envoyer des données scientifiques aux chercheurs sur terre.

Un satellite européen dans l'impossibilité d'envoyer des données

En raison d'une nouvelle panne d'ordinateur, le satellite européen Goce n'est plus capable d'envoyer des données scientifiques aux chercheurs sur terre.

Voilà ce qu'a annoncé la BBC. C'est le 17 mars de l'an dernier que Goce a été expédié dans l'espace au moyen d'une fusée porteuse russe Rockot au départ de la base de Plessetsk, dans le but d'effectuer un examen d'une précision encore jamais atteinte du champ de gravité de notre planète. Le coût de cette mission s'élève à 350 millions d'euros.

A cause de la défaillance d'un processeur en février, la direction du vol avait dû se résoudre à faire passer le satellite sur un système de réserve. C'est ce dernier qui vient lui aussi de rendre l'âme. Les ingénieurs s'évertuent à rendre Goce de nouveau opérationnel. Tous les autres systèmes de Goce fonctionnent, eux, normalement.

L'agence spatiale européenne ESA a déclaré par la voix du project manager Rune Floberghagen que la situation est "compliquée", mais que "les idées ne manquent pas" et qu'on est confiant pour la suite. Entre-temps, Goce a été orienté vers une orbite supérieure, tout en restant le satellite opérationnel le plus bas du moment, puisqu'il tourne à une hauteur de quelque 260 km, selon la BBC.

Même si Goce devait être perdu, le satellite artificiel a déjà fourni deux tiers des données prévues initialement, ajoute la station publique britannique.

Thales Alenia Space Etca à Charleroi a été impliquée dans le développement du joyau de Goce, à savoir son gradiomètre-accéléromètre composé de six capteurs. C'est la station spatiale de Redu dans la province de Luxembourg qui suit la mise en orbite correcte du satellite d'un poids d'1,1 tonne.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires