Un recyclage gratuit en 'business architect'

17/12/10 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Datanews

L'université d'Anvers (UA), le VDAB et Cevora ont regroupé leurs forces et ont recyclé 15 informaticiens sans emploi en 'business architects' au terme d'une formation brève, mais intensive. Les 15 personnes en terminent aujourd'hui.

Un recyclage gratuit en 'business architect'

L'université d'Anvers (UA), le VDAB et Cevora ont regroupé leurs forces et ont recyclé 15 informaticiens sans emploi en 'business architects' au terme d'une formation brève, mais intensive. Les 15 personnes en terminent aujourd'hui.

"La demande émanait en fait des entreprises qui observaient qu'il n'y avait guère de business architects sur le marché du travail", explique le professeur Carlos De Backer de l'UA. "Nous avons donc posé la question au VDAB (pendant flamand du FOREM, ndlr) et au spécialiste des formations Cevora de savoir s'ils avaient dans leurs banques de données des personnes qui avaient le profil recherché pour devenir business architect."

Les recherches ont généré 50 profils. "Les critères étaient un bon diplôme de base et quand même plusieurs années d'expérience dans une organisation ou entreprise. Lors d'un entretien, ils devaient alors montrer qu'ils étaient motivés et à tout le moins intéressés par une formation intensive pour devenir business architect." Finalement, l'UA, le VDAB et Cevora ont sélectionné 15 personnes qui ont donc suivi la formation. "Comme c'était la première fois, nous avons limité le nombre de participants." Le VDAB et Cevora ont supporté les frais du recyclage.

La formation a débuté en novembre. "Un solide programme qui démarrait chaque jour à 8H30 et se terminait à 17H00 et ce pendant 20 jours ouvrables. L'on en arrive ainsi à 120 heures de recyclage", ajoute De Backer. Les cours étaient données par des professeurs de l'UA. Il s'agissait notamment de cours d'architecture d'entreprise, de description des processus d'entreprise, du passage à l'IT et à la gouvernance. "Pour nos enseignants aussi - qui disposent surtout d'un large bagage théorique - l'interaction avec des personnes ayant passé parfois des années en entreprise, s'est révélée très intéressante."

C'est aujourd'hui même que la réception de fin de formation a lieu. "Nous avons déjà reçu de nombreuses réactions positives du monde économique. La moitié des candidats environ qui ont suivi la formation, sont très proches de trouver un emploi, même si pour l'instant, personne n'a encore signé de contrat." C'est en tout cas suffisant pour conclure que la formation a été une réussite et que ces personnes trouveront probablement un emploi l'année prochaine. "Peut-être la formation sera-t-elle encore prolongée de deux semaines, histoire de pouvoir encore approfondir certains thèmes."

En savoir plus sur:

Nos partenaires