Un quatrième trimestre difficile pour Vasco

19/02/09 à 09:30 - Mise à jour à 09:29

Source: Datanews

Comme c'est le cas pour bon nombre d'entreprises, le spécialiste belgo-américain de la sécurité, connu pour le Digipass, a connu une fin d'année difficile.

Comme c'est le cas pour bon nombre d'entreprises, le spécialiste belgo-américain de la sécurité, connu pour le Digipass, a connu une fin d'année difficile.

Au quatrième trimestre de 2008, Vasco a en effet enregistré un chiffre d'affaires de 28,9 millions de dollars, en recul de 7 pour cent par rapport au trimestre correspondant de 2007. Le bénéfice d'exploitation a régressé de pas moins de 71 pour cent à 1,8 million de dollars. Le bénéfice net s'est établi à 2,8 millions de dollars, soit 14 pour cent de moins qu'il y a un an.

Les résultats ont été moins dramatiques sur l'ensemble de l'exercice 2008. Le chiffre d'affaires a en effet crû à 133 millions de dollars, en hausse de 11 pour cent par rapport à 2007. Les toutes dernières attentes ont donc été rencontrées, mais l'entreprise avait entre-temps revu deux fois à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires. Le bénéfice d'exploitation a grimpé de 9 pour cent à 28,1 millions de dollars, et le bénéfice net s'est établi à 24,3 millions de dollars, en hausse de 16 pour cent en comparaison avec 2007.

Dans son communiqué de presse, T. Kendall Hunt, chairman et CEO de l'entreprise, se déclare heureux "que Vasco ait été rentable chaque trimestre, malgré le climat économique difficile." L'entreprise pense poursuivre sur sa lancée en 2009, mais ne souhaite néanmoins pas citer de chiffres concrets.

Vasco n'annonce pas de licenciements, mais bien une réduction au minimum de ses engagements. Les personnes engagées en 2008 seront "mieux intégrées pour être plus efficaces". Les autres investissements demeureront eux aussi limités, même si l'entreprise restera "opportuniste".

Nos partenaires