Un quart des utilisateurs de Spotify paient pour écouter de la musique

02/08/12 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Datanews

Depuis janvier, le service de diffusion musicale suédois Spotify s'est attiré cinq millions de nouveaux utilisateurs au niveau mondial.

Un quart des utilisateurs de Spotify paient pour écouter de la musique

Depuis janvier, le service de diffusion musicale suédois Spotify s'est attiré cinq millions de nouveaux utilisateurs au niveau mondial.

En tout, ce sont à présent pas moins de 15 millions de personnes dans 15 pays différents qui utilisent Spotify, dont quatre millions paient chaque mois 5 ou 10 euros. Cela signifie qu'un bon quart des utilisateurs paient pour pouvoir accéder de manière illimitée et/ou partout à une musicothèque de plus de 18 millions de chansons.

Depuis janvier, 1 million d'utilisateurs payants sont venus s'ajouter. Les utilisateurs qui versent 5 euros, peuvent écouter de la musique sans publicité via leur ordinateur. Et ceux qui déboursent 10 euros, peuvent faire de même, mais aussi sur leur smartphone et tablette. La croissance du nombre d'utilisateurs payants a cependant ralenti: en quatre mois, Spotify est en effet passé de 2 à 3 millions d'utilisateurs payants, mais ensuite, il a dû patienter six mois pour atteindre les 4 millions.

C'est en novembre 2011 que Spotify a été lancé en Belgique. "Nous ne pouvons malheureusement pas donner de chiffres individuels par pays", déclare Elke Moereels, porte-parole de Spotify en Belgique. "La majeure partie de nos clients payants utilise le service à 10 euros. L'évaluation au bout de six mois était positive et nous observons que toujours plus d'utilisateurs apprécient notre service."

Le service de diffusion musicale est actuellement disponible dans 15 pays, mais il envisage de s'étendre encore. En outre, les utilisateurs mobiles disposent aussi de plus en plus de fonctions. C'est ainsi que depuis cette semaine, il est possible d'écouter la radio Spotify sur les smartphones Android de manière illimitée, mais avec de la publicité.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires