Un quart des ados ne sécurisent pas leur profil sur Facebook

05/03/14 à 13:32 - Mise à jour à 13:32

Source: Datanews

Selon Child Focus, un quart des jeunes âgés entre 13 et 17 ans jettent publiquement leur vie en pâture en ligne, sans protéger leur profil sur Facebook. Voilà ce que l'on peut lire dans le journal Het Nieuwsblad.

Un quart des ados ne sécurisent pas leur profil sur Facebook

© Belga

Sur la page Facebook 'Beautiful teen girls. Sexy girls gallery', un homme a récemment créé un album photos constitué de centaines d'images d'adolescentes belges légèrement vêtues. Les visiteurs pouvaient leur attribuer une note sur une échelle de beauté allant d'1 à 10. L'homme avait réussi à puiser toutes ces photos des profils sur Facebook des filles concernées, du fait que leur profil était à peine, voire aucunement sécurisé.

Les ados n'étaient pas du tout d'accord avec cette page sur Facebook et ont introduit une plainte auprès du groupe de bénévoles Child Focus. "Nous sommes directement en contact avec Facebook et avons demandé explicitement à l'entreprise de retirer la page en question en raison de son caractère scandaleux", déclare Dirk Depover de Child Focus dans Het Nieuwsblad. La page n'est plus en ligne, mais elle n'est évidemment pas la seule du genre. "Le gros problème, c'est que les jeunes n'accordent que beaucoup trop peu d'attention à leur confidentialité en ligne."

Pour Child Focus, un quart (25%) des profils de jeunes âgés entre 13 et 17 ans sur Facebook sont visibles par tout un chacun. "Ces ados sont suffisamment matures pour savoir comment paramétrer leur vie privée sur les médias sociaux. Ils doivent être conscients que ce qu'ils publient sur internet, peut toujours être retrouvé. Il y a en permanence le risque que certaines personnes en abusent", prétend Depover, comme pour lancer un cri d'alarme.

En savoir plus sur:

Nos partenaires