Un procès intenté à l'encontre du logiciel espion Carrier IQ

06/12/11 à 16:20 - Mise à jour à 16:20

Source: Datanews

Carrier IQ, AT&T, Sprint, HTC et consorts se voient intenter un procès de type 'class action'.

Un procès intenté à l'encontre du logiciel espion Carrier IQ

Carrier IQ, AT&T, Sprint, HTC et consorts se voient intenter un procès de type 'class action'.

Après les révélations de Trevor Eckhart sur le fonctionnement du logiciel de contrôle de Carrier IQ incorporé aux téléphones mobiles, l'indignation croît chez les utilisateurs. Quatre d'entre eux ont à présent intenté une action en justice 'class action' à l'encontre de Carrier IQ (le producteur du logiciel), d'AT&T, de Sprint et de T-Mobile (fournisseurs de services de téléphonie mobile), ainsi que d'Apple, HTC America, Samsung Telecommunications America et Motorola Mobility. Les plaignants ouvrent ce procès aussi aux autres personnes trompées et réclament évidemment des indemnisations. Ils affirment en effet que Carrier IQ et les exploitants de ce logiciel ont nui sciemment au respect de leur vie privée et à leurs intérêts en enfreignant les lois en matière de pratiques d'écoute ('wiretapping'), de systèmes de communication électronique et de fraude informatique.

Tout cela semble être du reste une affaire purement américaine. C'est ainsi que les fabricants de téléphones mobiles prétendent que le logiciel en question a été incorporé à la demande des entreprises de téléphonie mobile. A ce propos, les porte-parole de Belgacom/Proximus, Base et Mobistar ont insisté sur le fait qu'ils n'utilisent pas le logiciel de Carrier IQ.

En savoir plus sur:

Nos partenaires