Un plagiat anéantit le champion d'échecs sur ordinateur

05/07/11 à 12:36 - Mise à jour à 12:36

Source: Datanews

Rybka, le champion du monde d'échecs sur ordinateur des quatre dernières années, et son programmeur, Vasik Rajlich, se sont rendus coupables d'un plagiat logiciel grossier, selon l'ICGA.

Un plagiat anéantit le champion d'échecs sur ordinateur

Rybka, le champion du monde d'échecs sur ordinateur des quatre dernières années, et son programmeur, Vasik Rajlich, se sont rendus coupables d'un plagiat logiciel grossier, selon l'ICGA.

Au cours des années écoulées, le succès rapide rencontré par le programme d'échecs 'Rybka' ('petit poisson') a fait couler beaucoup d'encre et de salive. C'est ainsi qu'on se posait des questions quant à un possible plagiat logiciel par son auteur, Vasik Rajlich. Rybka réalisa un bond en avant tout particulièrement important dans sa version Rybka 1.0 bêta, qui sortit six mois après l'introduction de la version 2.1 du programme Fruit 2.1. En un peu plus d'un an, sa valeur ELO estimée a ainsi progressé de 2064 à 2919, alors que pour tout nouveau logiciel, une hausse de 50 à 100 ELO par an est davantage habituelle.

Au terme d'un examen approfondi (avec à la clé un rapport sur chessvibes.com http://www.chessvibes.com/plaatjes/rybkaevidence/RybkaInvestigation.pdf), l'International Computer Games Association (IGCA) a jugé à présent que Rybka a effectivement plagié les moteurs de deux autres programmes, Fruit et Crafty, tout en en reprenant notamment les systèmes d'évaluation de position et en utilisant du code sans indication de la source. Rybka se voit donc condamné à renoncer à ses titres de champion du monde de 2007 à 2010, et Rajlich est sommé de rembourser le montant qu'il a remporté. En outre, il lui est à tout jamais interdit d'encore participer à des événements organisés par l'ICGA, et tout particulièrement au championnat du monde d'échecs sur ordinateur.

L'on reproche principalement à Rajlich le fait d'avoir nié le plagiat à plusieurs reprises et d'avoir par son imposture lésé financièrement d'autres programmeurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires