Un pirate chez Cisco et à la Nasa en accusation

07/05/09 à 10:40 - Mise à jour à 10:39

Source: Datanews

Un Suédois de 21 ans, Philip Gabriel Petterson, alias "Stakatto", est accusé aux Etats-Unis de s'être introduit par effraction dans les systèmes informatiques de Cisco et de la Nasa. Il risque dix ans d'emprisonnement et 250.000 dollars d'amende.

Un Suédois de 21 ans, Philip Gabriel Petterson, alias "Stakatto", est accusé aux Etats-Unis de s'être introduit par effraction dans les systèmes informatiques de Cisco et de la Nasa. Il risque dix ans d'emprisonnement et 250.000 dollars d'amende.

Petterson, dont le pseudonyme est "Stakatto", avait 16 ans, lorsqu'il aurait piraté en 2005 les ordinateurs de Cisco, où il aurait mis la main sur le code source du système d'exploitation IOS de Cisco. A la Nasa, il serait entré par effraction dans le département 'Advanced Supercomputing' de l'Ames Research Center. Aujourd'hui, il a 21 ans et est accusé par la Justice américaine de piratage informatique et de vol de secrets d'entreprise.

On ne sait pas très bien où Petterson habite pour l'instant, mais ce qui est sûr, c'est que la Suède n'expatrie pas ses citoyens pour des raisons juridiques. Il pourrait cependant y avoir une collaboration entre le ministère américain de la Justice et le gouvernement suédois, ce qui pourrait se traduire par un procès devant un tribunal suédois.

Ce cas confirme une fois encore formellement l'attention accordée au fléau croissant des cyber-attaques et du cyber-espionnage. Aux Etats-Unis, tant les ordinateurs militaires que gouvernementaux sont visés en permanence, ce qui a incité le Pentagon à créer bientôt un 'cyber-commando' destiné à défendre les réseaux informatiques militaires. En Belgique, Luc Golvers de l'organisation de sécurité Belcliv, en collaboration avec la Sécurité d'Etat, évoquait récemment encore la vulnérabilité des entreprises et institutions belges vis-à-vis de ce genre de formes de piratage et d'espionnage.

Nos partenaires