'Un pirate a fait dévier un avion'

18/05/15 à 12:49 - Mise à jour à 12:49

Source: Datanews

Le FBI mène l'enquête sur un cas où un hacker a réussi à collecter des données du cockpit d'un avion en vol via le système de divertissement embarqué, en vue de modifier, certes de manière limitée, le cap suivi par ce dernier.

'Un pirate a fait dévier un avion'

. © .

Chris Roberts, qui a commis cet acte de piratage, a été attendu le 15 avril dernier par le service de sécurité américain à la sortie de l'avion en question, après qu'il ait posté sur Twitter une plaisanterie à propos de ce qu'il venait de faire.

A cette occasion, ses appareils lui ont été confisqués. Roberts n'est pas un inconnu dans le monde de la sécurité. Dans le passé déjà, il avait fait part de failles dans le système de divertissement embarqué à bord des avions.

Un site d'actualité canadien a pu consulter le mandat de fouille de Roberts. Il en ressort que ce dernier serait parvenu, selon FBI, à accéder au Thrust Management Computer par le biais du système de divertissement embarqué, puis à donner une commande d'ascension. Résultat: l'un des moteurs a réagi à cet ordre, ce qui provoqua un déplacement latéral de l'avion. En même temps, le pirate a réussi aussi via le réseau interne de l'avion à solliciter des flux de données à partir des systèmes du cockpit.

Pour l'instant, Roberts même préfère ne pas donner trop de détails sur Twitter quant à la manière dont il s'y est pris exactement. A Wired, il s'était précédemment déjà expliqué à propos de ses tentatives de piratage dans des avions. Il affirmait cependant à l'époque n'avoir donné des commandes d'ascension que dans un environnement virtuel et n'avoir donc pas influencé physiquement la route suivie par un avion quelconque.

Le hacker aurait effectué 15-20 expériences du genre entre 2011 et 2014. Il a pu accéder au réseau interne des avions via un câble réseau adapté dans la 'seat electronic box', le module situé sous le siège passager, qui gère son système de divertissement. Concrètement, cela serait possible à bord d'un Airbus A320 et des Boeing 737-800, 737-900 et 757-200.

Le FBI a entre-temps prévenu les compagnies aériennes de mieux sécuriser leurs systèmes de divertissement du fait que des passagers tentent de les bidouiller.

En savoir plus sur:

Nos partenaires