Un outil identifiant celui/celle qui dévoile vos courriels

31/10/16 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Datanews

En cette époque où les courriels de politiciens et d'entreprises aboutissent régulièrement dans la rue, un pirate belge a développé un outil qui intègre en catimini un filigrane à du texte. C'est donc aussi un avertissement selon lequel tout ce que vous faites en ligne, n'est pas toujours invisible.

Un outil identifiant celui/celle qui dévoile vos courriels

. © .

En plus de leurs ambitions politiques, Kris Peeters, Philippe Muyters, Theo Francken et... Hilary Clinton ont autre chose en commun: ils ont tous déjà vécu la situation où un ou plusieurs de leurs mails a/ont été dévoilé(s) dans la presse. Pour empêcher pareille situation, le pirate belge Inti De Ceukelaire a mis au point 'Clintool', une extension à Chrome, ainsi que le site web connexe Marypoppit.com.

Le Clintool vous permet d'envoyer dans Gmail à plusieurs personnes un texte contenant un filigrane séparé et invisible pour chaque destinataire. Si la personne A envoie quelque chose aux destinataires B, C et D, et que le destinataire C décide de publier anonymement le texte en question, l'expéditeur A pourra connaître l'adresse e-mail de C avec l'extension Clintool. Dans la vidéo YouTube ci-après, De Ceukelaire explique le fonctionnement de l'outil.

Il est aussi possible de tester l'outil en ligne via Marypoppit.com. Il vous suffit de saisir votre texte doté d'un filigrane. Cela signifie que chaque lettre du texte peut contenir un mot, une phrase ou votre adresse IP par exemple. Si le texte envoyé est ensuite diffusé par copier/coller, vous pourrez connaître le message caché via le site ou via le Clintool.

Il nous faut ajouter ici que l'outil n'est pas conçu que pour aider les politiciens à garder leurs communications confidentielles. De Ceukelaire insiste sur le fait qu'il est préférable de ne jamais copier de texte précisément parce qu'il peut contenir des messages cachés servant à démasquer la source. Effectuer une capture d'écran ou retaper le texte s'avère par conséquent plus sûr pour quiconque veut être certain que le texte ne pourra être tracé.

Nous vous invitons du reste à lire l'article de Data News consacré au piratage éthique, dans lequel nous avons donné la parole à De Ceukelaire notamment.

Nos partenaires