Un opérateur mobile par association

16/10/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

City Live, l'entreprise technologique derrière le MVNO Mobile Vikings, lancera le 15 janvier MobiLife, une plate-forme permettant aux associations de devenir un opérateur mobile.

City Live, l'entreprise technologique derrière le MVNO Mobile Vikings, lancera le 15 janvier MobiLife, une plate-forme permettant aux associations de devenir un opérateur mobile.

C'est ainsi que des troupes de scouts ou des clubs sportifs pourront démarrer aisément une plate-forme mobile sous leur propre appellation, choisir un plan tarifaire, voire partager les bénéfices. "Des scouts ou de jeunes footballeurs pourront ainsi inviter leurs amis et parents à acheter des cartes prépayées de leur association, explique Koen Delvaux de City Live. Et lorsque grand-maman rechargera sa carte, l'opérateur mobile recevra un pourcentage des rentrées."

Bref, MobiLife deviendra un Mobile Virtual Network Enabler (MVNE), d'après l'exemple d'United Telecom. Les personnes intéressées auront le choix parmi plusieurs formules de paiement: proposer la voix à bon compte, mais des données et des SMS plus coûteux, ou opter pour la voix plus chère, mais pour des données et SMS bon marché. "Il n'y aura pas d'offre aussi basse que chez Mobile Vikings (données gratuites), admet Delvaux. Il faut aussi qu'il subsiste quelque chose pour les associations. Mais ces opérateurs en herbe pourront quand même offrir des minutes d'appel gratuites ou jusque 100 Mo de données/mois."

MobiLife est le 2e projet important de City Live qui a aussi conçu Glossyp, un réseau social fermé pour associations. "Le but est d'en faire une sorte de Facebook clos, mais avec une intégration poussée de la téléphonie mobile. Un gestionnaire pourra poster un message sur Glossyp, qui sera aussitôt envoyé par SMS à tous les membres. Et une e-shop sera associée à la plate-forme."

Mobile Vikings connaît entre-temps le succès. "La plate-forme dépasse nos attentes. Nous avons convenu avec nos actionnaires de ne pas encore citer de chiffres, mais tout le monde peut à présent y adhérer. Jusqu'en juillet, nous travaillions avec un système limité sur base d'invitations, et le seuil était fixé à 10.000 abonnés." Il y a quelques mois, KPN Belgium et Concentra ont pris une participation majoritaire de 66% dans City Live. District Live, le groupe de management qui chapeaute City Live, a gardé les 33% restants. City Live, Mobile Vikings et MobiLife sont des extensions commerciales du projet 'living lab' iCity, aujourd'hui hébergé à l'IBBT. La plupart des applications auxquelles iCity a travaillé, comme le modèle de l'application store for cities indépendant de l'appareil, ont été reprises par City Live. "Il y a quelques années, il n'y avait encore aucune demande de ce genre d'applications, ajoute Delvaux. Mais aujourd'hui, la situation a complètement changé: pensez aux app stores d'Apple et Blackberry. L'intégrateur sud-africain de systèmes Eclipse p. ex. est très intéressé et veut équiper de notre technologie plusieurs villes d'Afrique du Sud."

Nos partenaires