Un nouveau temple de la technologie à Hasselt

27/02/14 à 14:03 - Mise à jour à 14:03

Source: Datanews

Sur l'ancien site Philips à Hasselt, l'on prépare activement un nouveau bâtiment susceptible d'accueillir quelque 900 travailleurs IT. Le campus Corda visera surtout les startups, mais aussi d'autres entreprises IT.

Un nouveau temple de la technologie à Hasselt

Sur l'ancien site Philips à Hasselt, l'on prépare activement un nouveau bâtiment susceptible d'accueillir quelque 900 travailleurs IT. Le campus Corda visera surtout les startups, mais aussi d'autres entreprises IT. L'hiver doux que nous connaissons, fait en sorte que les travaux avancent bien, de sorte que l'ouverture prévue pour fin septembre sera certainement rencontrée. Le bâtiment Corda1 s'étend sur une superficie de 14.400 mètres carrés. "Au rez-de-chaussée, l'on trouvera un service center. Les cinq étages seront réservés aux entreprises, mais le coeur même de l'ensemble sera formé par le 'lounge café'", explique Yves Marchal, directeur général du Corda Campus, une composante de la société limbourgeoise d'investissement LRM. Ce café-salon sera en fait installé juste à côté du bâtiment dans une zone verte. "Nous y déploierons aussi la fibre", déclare Patrick Kestens (photo) qui est chargé des relations internationales pour LRM. Patrick Stevens, papa de Davy, le fondateur de la startup SparkCentral, a organisé la visite de l'association ADM sur le site Corda. 2.000 personnes travaillent aujourd'hui déjà sur le campus, soit plus que les 1.800 travailleurs licenciés lors de la fermeture de Philips à Hasselt.

Stijn Bijnens, general manager de LRM, signale que la région est idéalement située et offre énormément d'espace. LRM investit chaque année quelque 50 millions d'euros dans des entreprises. Elle détient des participations dans Cegeka et SparkCentral notamment. Chaque année, la société d'investissement engrange plus de 10 millions d'euros de bénéfice. Récemment, elle a encore reçu 100 millions d'euros de la part du Gouvernement flamand. Stijn Bijnens ajoute qu'il s'agit là d'un prêt qui devra être remboursé avec les intérêts requis. Les avoirs financiers totaux de LRM, qui fête cette année ses 20 ans d'existence, sont ainsi de 350 millions d'euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires