Un mystérieux smartphone disponible uniquement sur invitation

18/04/14 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Datanews

Le One Plus One promet de concurrencer des appareils tels le Galaxy S5 et le HTC One M8 et ce, pour la moitié du prix. Du moins pour quiconque reçoit une invitation pour en acquérir un.

Un mystérieux smartphone disponible uniquement sur invitation

© OnePlus

Le One Plus One, le premier smartphone du nouveau fabricant chinois One Plus, qui se présente comme une force potentiellement perturbatrice sur le marché des smartphones, sera présenté mercredi prochain à Beijing.

L'appareil est en tout cas précédé par une solide vogue. 'Never Settle', tel est le slogan utilisé, ce qui pourrait vouloir dire: ne boudez jamais votre plaisir. Les débutants chinois affirment dès lors non seulement vouloir faire aussi bien que les sociétés en place, mais même mieux.

Contrairement à des marques comme HTC, Samsung et Apple, One Plus a en tout cas réussi à éviter que les caractéristiques de l'appareil soient divulguées précocement. En distillant ses informations au compte-gouttes, One Plus a soigneusement entretenu le suspens.

Rien que sur invitation

Dernière information donnée par One Plus: le smartphone sera disponible dans seize pays, dont la Belgique, mais dans un premier temps, ce ne sera que sur invitation.

Ce faisant, l'entreprise veut, à l'entendre, éviter des situations où des clients potentiels doivent attendre en vain des heures durant le jour du lancement devant leur ordinateur un produit qui se trouve ensuite en rupture de stock pendant des semaines. Quiconque recevra une invitation, pourra donc acheter le téléphone, garantit One Plus.

L'on ne sait pas encore comment les candidats acheteurs devront procéder pour obtenir le précieux sésame et combien il y en aura de disponibles. Les explications devraient coïncider avec la présentation du produit la semaine prochaine. One Plus déclare que quiconque aura reçu une invitation, pourra ensuite aussi inviter des amis, et qu'après un certain temps, le téléphone sera disponible pour tout un chacun.

Cette approche a été accueillie avec force critiques sur les blogs technologiques.

Le fait que One Plus ne dépose tout simplement pas le téléphone dans des magasins, démontre qu'elle n'en est tout simplement pas capable, peut-on y lire. One Plus réagit à son tour sur son site web en disant qu'en tant que nouveau fabricant, elle ne veut pas prendre trop de risques: 'Fabriquer trop d'appareils qui ne se vendraient pas, pourrait facilement causer la perte de l'entreprise."

Du coup, l'on reproche à One Plus que créer une carence artificielle va encore attiser davantage la vogue. Sur son forum web, l'entreprise a déjà reçu des dizaines de milliers de réactions d'acheteurs potentiels.

Smartphone en jeans
Sur base des spécifications connues du One Plus One, qui sera lancé dans seize pays, dont la Belgique, la vogue pourrait cependant se justifier. L'appareil serait équipé du même processeur que celui du Galaxy S5 et du HTC One M8 (le Snapdragon 801), de 3 Go de mémoire, d'un appareil photo de 13 méga-pixels, d'un écran 1.080p de 5,5 pouces et d'une puissante batterie.

One Plus affirme être parvenue à monter un écran de 5,5 pouces dans un châssis du même format que celui du Galaxy S5, qui dispose d'un écran de 5,1 pouces. Les clients pourraient commander aussi leur propre face arrière interchangeable dans des textures diverses: bambou, kevlar, jeans, voire grès, de sorte qu'un étui de protection s'avérerait superflu.

A noter tout particulièrement le prix du One Plus One. Pour un smartphone qui égale, voire dépasse les nouveaux produits-phares de Samsung et HTC au niveau des spécifications, One Plus ne souhaite pas demander plus de 350 euros dans l'UE et 399 dollars aux Etats-Unis. C'est peut-être là l'argument de vente le plus décisif.

Attentes

Le smartphone tournera sur Cyanogenmod. Il s'agit d'une version d'Android qui avait été initialement concoctée par des pirates et qui est devenue si fiable et populaire que son initiateur américain, Steve Kondik, en a récemment fait une véritable entreprise.

Le One Plus One n'est par ailleurs pas le premier smartphone à être équipé de la version officielle de Cyanogenmod. Tel est aussi le cas du N1, un appareil récemment lancé par un autre fabricant chinois, Oppo. Ce n'est peut-être pas un hasard car Pete Chou, le CEO de One Plus, a travaillé précédemment chez Oppo.

Reste à savoir dans quelle mesure le One Plus One répondra aux attentes. Sur un marché des smartphones, où le ressort technologique semble quelque peu se relâcher, il y a cependant encore et toujours beaucoup d'espace pour de l'innovation au juste prix. Or l'on sait que les fabricants chinois s'y emploient à merveille. (TV)

En savoir plus sur:

Nos partenaires