Un musée permanent de l'IT à Paris

25/04/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Après une première exposition baptisée "1940-1990: Histoires d'informatique", le Musée de l'Informatique devient permanent sur le Toit de la Grande Arche de La Défense à Paris.

Après une première exposition baptisée "1940-1990: Histoires d'informatique", le Musée de l'Informatique devient permanent sur le Toit de la Grande Arche de La Défense à Paris.

Ayant attiré plus de 220.000 visiteurs en quelques mois - alors que les organisateurs attendaient entre 60.000 et 100.000 personnes -, l'exposition temporaire "1940-1990: Histoires d'informatique" se transforme en un musée permanent et indépendant de l'informatique.

Le musée combine la présentation de collections selon la ligne de temps grâce à un parcours multimédia ponctué de vidéos, de diaporamas et d'animations sonores. Parallèlement, des expositions thématiques seront mises sur pied. Dans un premier temps, deux modules seront proposés: "Internet de la guerre froide à nos jours, Histoire du réseau qui a changé le monde" et "RegART au-delà de l'objet". Tous les 4 à 6 mois, de nouvelles thématiques seront développées.

Le musée affirme vouloir s'adresser à des publics aussi variés que les familles, les nostalgiques et les mordus d'informatique, sans oublier les établissements d'enseignement.

Le cadre prestigieux du Toit de la Grande Arche vaudra à lui seul le déplacement. Reste à se farcir ce chauvinisme français. "Berceau européen des principales innovations technologiques, la France est un pays légitime pour accueillir une telle initiative", déclarait en son temps Philippe Nieuwbourg, initiateur du projet. Et à ne pas oublier qu'existe chez nous, certes enfouis dans les sous-sols d'Unisys à Bruxelles, le "Belgian Unisys Computer Museum" qui réunit quelques 120 objets, dont certains sont uniques au monde, à l'initiative de Jacques Laffut.

Nos partenaires