Un logiciel australien réduit les coûts du 'high performance computing'

25/02/13 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Datanews

Grâce à un nouvel algorithme développé par l'université de Sydney, il est possible de réduire de 15 à 20 pour cent la facture énergétique des systèmes de réseaux 'high performance computing' (HPC).

Un logiciel australien réduit les coûts du 'high performance computing'

L'université de Sydney a fait breveter un algorithme qui diminue la consommation énergétique en manipulant les tensions électriques au niveau du processeur. Cela permettrait d'économiser beaucoup d'argent sur les systèmes HPC caractérisés par une consommation électrique de quelques mégawatts.


"Nous savons que les processeurs modernes peuvent fonctionner sur plusieurs niveaux de tension et en manipulant ces tensions électriques, nous sommes capables de faire tourner une charge de travail sans interrompre sa durée d'exécution ou sa qualité, mais en diminuant la consommation énergétique de la plate-forme", a déclaré le professeur Albert Zomaya, responsable du département HPC à l'université, à CIO Australia.


De simulations, il est apparu qu'il serait possible avec l'algorithme de réduire la consommation énergétique de 5 à 35 pour cent en fonction de l'application HPC. En moyenne, les opérateurs de réseaux HPC pourraient ainsi économiser de 15 à 20 pour cent sur leurs factures d'énergie.


L'algorithme n'est encore et toujours pas disponible pour un usage commercial. Provisoirement, une version étendue de l'algorithme tourne au sein du département HPC de l'université de Sidney. L'objectif est d'introduire le prototype dans un environnement de production pour voir comment il se comporte sur une période plus longue.

Nos partenaires