Un lancement retardé de 9 mois

06/03/14 à 18:12 - Mise à jour à 18:12

Source: Datanews

Les projets de l'entrepreneur Glenn Wastyn de Ninove étaient ambitieux. Pour la fin 2013, son entreprise Global Videoconferencing Network (GVN) allait placer jusqu'à 750 systèmes de visioconférence dans différents hôtels.

Un lancement retardé de 9 mois

Les projets de l'entrepreneur Glenn Wastyn de Ninove étaient ambitieux. Pour la fin 2013, son entreprise Global Videoconferencing Network (GVN) allait placer jusqu'à 750 systèmes de visioconférence dans différents hôtels.

Cette ambition est à présent reportée à fin 2014, principalement parce que le fournisseur de réseaux BT a rencontré des problèmes techniques. Glenn Wastyn a commencé le déploiement avec trois installations pilotes avec BT pour résoudre les maladies de jeunesse, à l'hôtel Radisson Blu d'Anvers, au Kennedy Hotel de Courtrai et au Laptop Lounge à Wemmel.

Le déploiement a pris des mois de retard en raison de complications techniques avec les installations pendant le projet-pilote. "BT Belgique était pourtant de bonne volonté, mais la collaboration avec le BTC de Londres a été difficile." Entre-temps, une nouvelle solution a été élaborée avec un nouveau fournisseur (dont GVN ne souhaite pas encore révéler le nom pour le moment).

A présent, GVN a mis principalement l'accent sur les canaux de distribution du business (www.gvnairlines.com), les agences de voyage pouvant désormais proposer également à leurs entreprises clientes un service de visioconférence, en plus de vols, d'hôtels et de voitures. Le logiciel est d'ores et déjà actif dans certaines agences de voyage. Il s'agit notamment de GlobalStar, FCM Travel Solutions et Omnia Travel, filiale de KBC. De plus, un accord avec MobileXpense a également été annoncé la semaine passée, pour intégrer des voyages virtuels dans le flux d'approbation de voyage. "Tout se passe donc bien avec les canaux de vente," poursuit le CEO et président Glenn Wastyn.

Dans les prochains mois, GVN veut investir 1,5 million ¤ pour les 50 premières solutions. Mais "je voulais d'abord être sûr que la solution fonctionnait à 100%. J'ai travaillé 4 ans chez Barco pour le cinéma numérique. Je sais que le service doit directement fonctionner.de façon complète et parfaite avant de commencer un grand déploiement. Dans le cas contraire, les coûts du service après-vente sont énormes." Il peut également se targuer d'une grande expérience dans le secteur des voyages avec BDC Travel, et il sait que les hôtels ne jouissent pas d'une très grande marge au niveau de leurs investissements financiers. GVN mène cependant des négociations en Espagne et, dans notre pays, la société a déjà signé avec le Novotel de Louvain. Par conséquent, le coup d'envoi de l'aventure de la visioconférence peut donc être à présent véritablement donné.

En savoir plus sur:

Nos partenaires