Un juge brésilien gèle les avoirs de Facebook

01/07/16 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Au Brésil, un juge a hier jeudi confisqué un peu moins de 5,5 millions d'euros d'avoirs de Facebook Inc. Cela s'est passé suite au fait que WhatsApp n'a transmis aucun message à propos d'une affaire de drogue, selon le site d'actualité G1 et l'agence Reuters.

Un juge brésilien gèle les avoirs de Facebook

© Reuters

D'après la police brésilienne, WhatsApp a refusé à plusieurs reprises d'obéir aux injonctions de fournir des messages envoyés et reçus par des personnes suspectées de faire partie d'une bande de trafiquants d'héroïne internationale à propos de laquelle une enquête est en cours depuis janvier. Sans ces données, la police estime qu'il sera malaisé de démonter les liens existant entre les personnes récemment arrêtées et leurs complices au Brésil, en Bolivie et en Espagne.

Le juge brésilien a donc décidé de geler les avoirs, ce qui correspond en fin de compte à des amendes infligées à WhatsApp pour refus de collaboration dans cette affaire, puisque le service n'a fourni aucune information pendant cinq mois. Comme WhatsApp n'a pas de compte en banque au Brésil, le juge a décidé de geler les avoirs de sa maison mère, Facebook.

Blocus

Le juge n'a par contre pas fermé le service pour n'avoir pas répondu aux injonctions judiciaires, comme cela s'était passé plus tôt cette année dans un cas similaire. A l'époque, un juge avait décidé de paralyser WhatsApp pendant 72 heures et ce, au grand dam des 100 millions d'utilisateurs brésiliens. Après 24 heures environ, un autre juge avait levé le blocus.

Au moment de ce blocus, Facebook avait déclaré que WhatsApp ne stockait pas les messages des utilisateurs. Et même s'il l'avait fait, ils n'auraient pas été lisibles car ils étaient cryptés.

Cette fois, Facebook s'est abstenue de tout commentaire.

(ANP/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires