Un informaticien aurait piraté la loterie où il travaillait (et empoché 16,5 millions de dollars)

24/12/15 à 12:42 - Mise à jour à 12:42

Le service policier américain FBI intensifie son enquête à propos du directeur de la sécurité IT de la Multi-State Lottery Association. Cet informaticien a déjà été condamné pour avoir piraté le générateur de numéros aléatoires, ce qui l'a rendu multimillionnaire.

Un informaticien aurait piraté la loterie où il travaillait (et empoché 16,5 millions de dollars)

© REUTERS

L'informaticien a été condamné en juillet déjà pour avoir piraté le générateur de numéros aléatoires de l'organisation susmentionnée, qui organise des loteries dans 37 états américains, annonce The Register. En installant un 'rootkit' dans ce générateur, il a en effet réussi à deviner les numéros gagnants. Il a aussi bidouillé les caméras de surveillance, afin que ses actions passent inaperçues.

Il fut cependant coincé lors de l'achat du billet gagnant dans la loterie de l'état d'Iowa, où il empocha 16,5 millions de dollars. Même s'il a fait appel de la sentence rendue, il s'est vu infliger une peine de dix ans d'emprisonnement.

Bien d'autres actes de fraude encore

Mais cette peine pourrait s'alourdir encore car le FBI dispose d'indices sérieux selon lesquels cet acte de fraude n'est pas le seul commis par cet homme. Dans les états du Colorado, du Wisconsin et de l'Oklahoma, des connaissances de l'informaticien ont récemment gagné des prix pour un montant total de 8 millions de dollars. Un ex-enquêteur a ensuite tenu les propos suivants à Associated Press: "Il serait plutôt naïf de penser qu'on en restera à ces quatre individus." Les pratiques frauduleuses pourraient en effet exister depuis 2011 déjà. A l'époque, le Hot Lotto Jackpot avait remis une somme d'1,2 million de dollars au propriétaire d'une entreprise texane de construction qui, selon la police, était un partenaire d'affaires du prévenu.

La défense argumente que tout cela n'est que de la pure spéculation.

Source: Automatiseringgids

En savoir plus sur:

Nos partenaires