Un fraudeur en cavale trop bavard sur Facebook

16/10/09 à 16:00 - Mise à jour à 15:59

Source: Datanews

Un Américain d'origine camerounaise recherché pour fraude a été pincé par les autorités mexicaines pour avoir s'être quelque peu trop vanté de sa vie dissolue sur Facebook.

Un Américain d'origine camerounaise recherché pour fraude a été pincé par les autorités mexicaines pour avoir s'être quelque peu trop vanté de sa vie dissolue sur Facebook.

L'homme s'était emparé d'une somme de quelque 200.000 dollars de manière frauduleuse auprès de banques américaines. Il était par conséquent recherché par la Justice américaine, mais il se cachait au Mexique. Quoique se cacher, c'est beaucoup dire. Autant il avait escroqué... intelligemment les banques en question, autant il s'est en effet épanché stupidement en racontant ouvertement qu'il vivait à présent dans un paradis.

Un ex-collaborateur de la Justice américaine connaissait encore vaguement l'escroc qui, dans sa vie antérieure, vendait des roses dans des night-clubs à Seattle. Il s'est alors profilé comme un ami du fraudeur sur Facebook et a ainsi réussi à savoir où il se trouvait. La police mexicaine n'a plus eu alors qu'à la cueillir...

Nos partenaires