Un faible troisième trimestre pour les PC?

11/08/10 à 12:15 - Mise à jour à 12:15

Source: Datanews

Le cours des actions d'Intel, d'AMD et de Nvidia en prend un coup, du fait que les analystes prévoient un faible troisième trimestre au niveau des ventes de PC.

Un faible troisième trimestre pour les PC?

Le cours des actions d'Intel, d'AMD et de Nvidia en prend un coup, du fait que les analystes prévoient un faible troisième trimestre au niveau des ventes de PC.

Même si le deuxième trimestre de cette année s'est caractérisé par d'excellents chiffres pour Intel et les autres fabricants de processeurs, les analystes de J.P Morgan, Barcays, Baird et autres s'attendent à un net recul des ventes de PC au troisième trimestre de 2010. Avec des conséquences à l'avenant pour les chiffres d'affaires d'Intel, AMD et Nvidia. Le cours des actions de ces sociétés a d'ailleurs régressé. Il leur a été attribué une cote revue à la baisse (plus ou moins l'équivalent de 'neutre').

Comme raisons du recul, les analystes citent les mesures d'économies prises par les gouvernements européens, ce qui fait que les entreprises hésitent à investir, mais aussi une diminution de la demande en Chine et la réserve affichée par les consommateurs américains sur le plan des achats. Ce dernier point porterait entre autres un sérieux coup aux ventes importantes d'ordinateurs réalisées lors de la rentrée scolaire. En outre, plusieurs mesures stimulantes vont être supprimées aux Etats-Unis, ce qui incitera les consommateurs à être plus attentifs encore à leurs dépenses. De plus, l'on aurait commandé trop de systèmes au cours du premier semestre de 2010, de sorte qu'une période de gestion des stocks plus contraignante se manifesterait de nouveau.

Les analystes signalent que des producteurs de PC comme HP, Acer et Lenovo ont revu à la baisse leurs commandes chez les fournisseurs de composants. Les stocks de puces de mémoire augmenteraient aussi.

Les analystes estiment dès lors que les prévisions faites par Intel et d'autres fabricants de processeurs sont quelque peu optimistes et que ces constructeurs vont donc revoir leurs attentes pour l'année complète. Ils considèrent cependant cette situation plutôt comme un recul cyclique et ils émettent de bonnes prévisions de croissance pour les années à venir.

L'exception à la règle pour cette année pourrait être l'iPad d'Apple pour lequel le nombre de 15 millions d'appareils vendus a été cité pour 2010. Du reste, les analystes estiment que l'iPad s'appropriera bien un morceau du gâteau PC (en particulier dans le segment des netbooks).

En savoir plus sur:

Nos partenaires