Un ex-patron de France Télécom poursuivi

05/07/12 à 13:08 - Mise à jour à 13:08

Source: Datanews

Le ministère public français a entamé une procédure à l'encontre de Didier Lombard.

Un ex-patron de France Télécom poursuivi

Le ministère public français a entamé une procédure à l'encontre de l'ex-directeur de France Télécom, Didier Lombard, qui est accusé de harcèlement au travail. C'est son avocat qui l'a annoncé hier mercredi.

En 2008 et 2009, l'entreprise avait été touchée par une vague de suicides. Lombard se trouve actuellement en examen et fait l'objet d'une caution de 100.000 euros. S'il est jugé coupable, il risque jusqu'à un an d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende.

L'enquête fait suite à une plainte et à un rapport sur la vague de suicides au sein de France Télécom. Début 2010, les enquêteurs concluaient que Lombard et d'autres managers appliquaient sciemment une stratégie de terreur psychologique et mettaient ainsi la vie d'autrui en danger. France Télécom n'aurait pas réussi non plus à formuler une réponse aux avertissements lancés par les syndicats, les médecins du travail et les assureurs en soins de santé.

Le syndicat Sud PTT accusa en 2010 France Télécom d'avoir créé intentionnellement un environnement de travail basé sur le stress: l'entreprise espérait ainsi que des collaborateurs remettent eux-mêmes leur démission, ce qui aurait permis de réduire les coûts salariaux. Sous la direction de Lombard, 20.000 personnes ont quitté l'entreprise.

Lombard (70 ans) a été contraint de s'en aller en mars 2010. L'on s'attend à ce que la Justice poursuive aussi l'entreprise elle-même et deux autres managers haut placés.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires