Un étudiant néerlandais conçoit un appareil de paiement hors ligne avec des monnaies numériques

07/09/17 à 14:19 - Mise à jour à 14:19

Un étudiant d'Eindhoven a développé un portemonnaie offline capable de stocker de l'argent virtuel. Grâce à cette invention qui lui a permis de remporter la James Dyson Award, il entend rendre plus anonyme les échanges de paiements.

Un étudiant néerlandais conçoit un appareil de paiement hors ligne avec des monnaies numériques

© Acoin

D'ici dix ou vingt ans, on ne paiera plus au moyen de billets ou de pièces, qui ne seront plus en circulation. Dans notre poche de veston ou de pantalon, nous disposerons alors d'un mini-appareil combiné à une appli bancaire, qui permettra de s'échanger de l'argent virtuel. De manière anonyme pour quiconque ne voudra pas que son comportement d'achat aboutisse dans un superordinateur rempli de données personnelles.

Telle est la vision du futur de Felix Mollinga, étudiant à la Design Academy d'Eindhoven aux Pays-Bas, qui a conçu l'Acoin. Il s'agit là d'un mini-appareil de couleur noire et d'une taille de 4,5 centimètres dans lequel de l'argent virtuel peut être stocké. Un petit écran permet de voir combien d'argent se trouve dans l'Acoin. Cet argent peut être transféré par voie numérique vers un autre Acoin, de la même manière qu'on paie aujourd'hui sans contact ou qu'on se fait enregistrer dans les transports en commun. Un capteur digital est prévu pour éviter que de l'argent ne soit transféré par inadvertance.

'L'argent comptant disparaîtra'

L'Acoin est basé sur les monnaies virtuelles du genre bitcoin. "En fait, on n'y dépose pas une somme de 10 euros par exemple, mais pour 10 euros de bitcoin ou d'une autre monnaie virtuelle. Ce sont des codes qui ne peuvent être falsifiés'', selon Mollinga.

Les monnaies virtuelles sont à présent encore très fluctuantes, mais Mollinga estime que leurs cours se stabiliseront d'ici dix ou vingt ans. A ce moment, les espèces telles qu'on les connaît aujourd'hui, disparaîtront, selon lui. "Toujours plus de gens paient déjà de manière électronique. Lorsque la plus grande partie de l'argent sera transféré de cette manière, l'argent comptant deviendra trop coûteux pour les gouvernements.''

Tout pourra être tracé

Il ne s'agit pas en soi d'une évolution positive, selon Mollinga: "Tout ce qui est électronique, peut être tracé, alors que l'argent comptant permet aux gens de rester anonymes. Sans cash, nous allons nous rendre compte que notre liberté sera restreinte, qu'il n'y aura plus d'alternative. Les gens prendront alors conscience de la valeur de ces billets et pièces de monnaie.''

Grâce à son invention, Mollinga a remporté le concours néerlandais James Dyson Award, un prix portant le nom de l'inventeur britannique de l'aspirateur sans sac et d'un sèche-mains pour les toilettes notamment. En tant que lauréat, Mollinga a empoché un montant de 2.250 euros. Il va à présent prendre part à une compétition internationale, dont le vainqueur, qui sera connu le 26 octobre, remportera 35.000 euros. S'il l'emporte, Mollinga entend utiliser cet argent pour matérialiser son concept.

Nos partenaires