Un "électrochoc" qui a dopé les audiences web

19/12/06 à 00:00 - Mise à jour à 18/12/06 à 23:59

Source: Datanews

Même si elle n'a visiblement pas été du goût de tout le monde, la fameuse "émission spéciale" de la RTBF a fait des heureux parmi les webmasters, les opérateurs mobiles et les fans du web en général.

Un des effets collatéraux de la vraie fausse émission de la chaîne publique francophone mercredi dernier est d'avoir formidablement dopé les audiences des principaux sites d'information, surtout francophones. Le site de la RTBF a connu dès le mercredi soir un engouement exceptionnel ([qui a d'ailleurs mis le site à plat]), qui s'est poursuivi le jeudi 14 décembre par un triplement du nombre de visiteurs (94.000 contre 30.500 de moyenne quotidienne). Le centre d'appels de la chaîne avait par ailleurs déjà enregistré quelque 52.700 interactions le soir même (plus de 21.000 SMS et 31.300 appels téléphoniques). Environ 6.400 bloggeurs se sont rendus sur le site de la RTFB "moibelgique.be", qui accompagnait l'émission. Comme l'explique Pierre Dubois, responsable des développements interactifs, les quelque 13.500 personnes qui avaient participé spontanément à l'enquête en ligne sur "moibelgique.be" ont été invités à regarder l'émission et à réagir ensuite sur le blog.Les autres principaux bénéficiaires du coup médiatique ertébéen ont été les sites des quotidiens francophones : le nombre de "page requests" pour lesoir.be ou lalibre par exemple a augmenté de plus de 50% le jeudi. L'effet s'est également fait ressentir, dans une moindre mesure, du côté flamand, où le Standaard en ligne a connu son meilleur score d'audience du mois (près de 160.000 visiteurs, contre une moyenne de 101.000). Le site du Laatste Nieuws (HLN.be) a une nouvelle fois passé la barre des 200.000 visiteurs jeudi dernier, même si c'est devenu la norme pour les lundis (sous l'effet des résultats sportifs). Au niveau de l'ensemble des sites mesurés par CIM/Metriweb, la journée de jeudi dernier a totalisé 4.063.466, ce qui représente certes un "bon jour" par rapport à une moyenne de 3.735.000, mais pas si exceptionnel en ce sens que la barre des 4 millions est franchie régulièrement.Les autres "heureux" sont les opérateurs téléphoniques, notamment Proximus, qui a noté une augmentation du trafic voix et SMS à partir de 20h30, avec un pic entre 20h45 et 21H (+20% de SMS et +50% d'appels).Enfin, certains spécialistes du média internet se réjouissent de constater que pas mal de gens ont eu le réflexe d'aller vérifier sur l'internet une information donnée par un "grand média", alors que jusqu'ici la tendance était plutôt à l'opposé. Brice Le Blévennec, observateur du Net et cofondateur de l'agence web eMakina, souligne l'importance, y compris sur le Web, d'une marque forte : même si les grands noms de la presse peuvent être sous pression pour leur business papier, on remarque que les internautes se tournent vers eux lors de grands événements.

Nos partenaires